Sérieusement, une tente accrochée sur le versant d'une montagne ?

Instagram regorge de milliers de photos spectaculaires, où l'on voit des tentes plantées, en équilibre précaire, sur le flanc d'une montagne ou au bord de précipices vertigineux.

VOIR AUSSI : Blogs de voyage : quand s'évader devient un business

Les photos donnent très envie, certes, mais quelqu'un a-t-il vraiment osé passer une nuit dans ces conditions ? "Non" est la réponse la plus probable, vu que les auteurs de ces clichés sont encore en vie.

Une femme a décidé de dénoncer ces blogueurs voyage sur Instagram, en publiant les photos les plus loufoques sur son compte (bien nommé) @youdidnotsleepthere ("tu n'as pas dormi là"). Soyons honnêtes : la probabilité que quelqu'un, blogueur ou non, aille vraiment planter sa tente au bord d'un précipice est plutôt mince.

Thx 4 da luv everyone. Here's to originality! #jk #somerockinnorway #youdidnotsleepthere • photo @supertrampeur

Une publication partagée par @youdidnotsleepthere le

Luisa Jeffery vient de Portland, dans l'Oregon. Pendant un voyage de trois semaines dans le Grand Canyon, un de ses amis suggère qu'ils plantent la tente dans quelques endroits un peu fous, "juste pour la photo".

C'est seulement à cet instant qu'elle réalise qu'il existe une vraie mode pour ce genre de photographies. Elle, qui suit et adore déjà les comptes @youdidnoteatthat ("tu n'as pas mangé ça") et @youdidnotskatethat ("tu n'as pas fait de skate ici"), s'en est alors inspirée pour créer le sien.

Une publication partagée par @youdidnotsleepthere le

Elle s'est d'abord mise à faire la chasse aux photos de tentes et campements installés dans des endroits inhabituels (et dangereux). Désormais, son compte a plus de 54 000 abonnés. Plus besoin de recherche : des internautes l'identifient dans des photos et lui en envoient tellement qu'elle ne peut même pas poster tout ce qu'elle voit.

Et si beaucoup de gens trouvent ses publications hilarantes, elle a aussi subi quelques critiques à ses débuts.

Shoot for the moon cause if you miss you'll land in Central Park. #youdidnotsleepthere • photo @ovunno

Une publication partagée par @youdidnotsleepthere le

"J'enlevais toujours les photos si quelqu'un me le demandait, mais jamais sans les dénoncer d'abord", explique-t-elle à Mashable UK.

Certains blogueurs et influenceurs la contactent même directement pour lui demander de ne pas publier une de leurs photos. "C'est la garantie de ne pas y voir sa photo. Quand certains me demandent de ne pas publier une photo, je respecte cette demande, mais pas le contraire", ajoute-t-elle.

Luisa Jeffrey a fini par comprendre que la grande majorité des photos publiées par les blogueurs voyage sont mises en scène.

"Je n'aurais pas commencé ce compte si je ne ressentais pas tout ça comme une pure plaisanterie", se souvient-elle. "Il y a un tel manque de transparence et d'honnêteté dans la vie des gens sur Instagram. Et c'est tellement fatiguant."

You get cold feet, you don't sleep. #youdidnotsleepthere • photo @ryan_field_

Une publication partagée par @youdidnotsleepthere le

"Les gens ont besoin de lâcher leur téléphone et de trouver de l'inspiration ailleurs que sur Instagram. C'est ironique de ma part de dire ça, vu que je suis en train de traverser l'Idaho la tête baissée, à vous écrire tout ça", plaisante-t-elle.

Il n'empêche que, même avec ses milliers d'abonnés, elle a sûrement raison.

– Adapté par Charlotte Viguié. Retrouvez la version originale sur Mashable.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.