Le nouvel outil de modération sera d'abord testé en anglais, avant de s'étendre à d'autres langages.

Haters gonna hate. Mais après tout peu importe, vous ne le saurez jamais. Instagram a annoncé ce jeudi une nouvelle fonctionnalité, qui – surprise ! –, n’est pas inspirée de Snapchat. Il s’agit d’un panel de nouveaux "filtres" qui bloqueront automatiquement "certains commentaires offensants", ainsi que le spam. Cette nouvelle option se déclinera pour le moment dans neuf langues, d’après un post de blog publié par le réseau social.

VOIR AUSSI : Instagram ajoute des filtres en réalité augmentée et atteint son but ultime: devenir Snapchat

Pour l’application de partage de photos la plus utilisée au monde, il s’agit avant tout de rendre le produit plus sécurisé et plus convivial. Après tout, si aucune image choquante ou explicite ne reste bien longtemps en ligne sur la plateforme – le système de signalement par les utilisateurs permettant de faire disparaître rapidement un contenu –, il n’en est pas toujours de même pour les commentaires.

Autre enjeu pour Instagram : garder ses nombreuses célébrités – plus exposées aux commentaires offensants – présentes et actives sur le réseau, en leur permettant de ne plus consacrer un temps non négligeable à la modération de leur compte. Récemment, la chanteuse Miley Cyrus a en effet profité d’une petite visite au siège d’Instagram pour expliquer qu’elle quitterait le réseau social si une fonctionnalité de blocage des commentaires n’était pas rapidement mise en place, avait révélé un podcast de iHeartRadio.

https-2f2fblueprint-api-production.s3.amazonaws.com2fuploads2fcard2fimage2f5227622f98fe172b-e54d-476d-a3ad-5dd82ea4778c.png
Instagram

Modérer, mais pas censurer

Les utilisateurs d’Instagram peuvent désormais accéder à la fonctionnalité dans les paramètres de leur profil. Il suffit de cocher la ligne "Cacher les commentaires offensants" de l’onglet "Commentaires", et le tour est joué. Une fois enclenché, le "filtre" se charge de bloquer certains messages sur les posts et les vidéos en direct. La personne à l’origine du commentaire offensant pourra encore le voir, mais pas les autres utilisateurs du réseau. 

La personne à l’origine du commentaire offensant pourra encore le voir, mais pas les autres

Pour l'instant, cette fonctionnalité n’est disponible qu’en anglais, mais Instagram a fait savoir qu’il serait très vite effective dans d’autres langues. Le "filtre" anti-spam, appliqué automatiquement, est lui déjà disponible en anglais, espagnol, portugais, arabe, français, allemand, russe, japonais et chinois.

Instagram a expliqué que cet algorithme, qui s'appuie sur l'apprentissage automatique, deviendrait de plus en plus performant avec le temps. Selon Wired, Instagram avait commencé par embaucher des contractuels pour identifier les spam, avant de se résoudre à construire ses propres algorithmes. "Ce n’est pas parfait", reconnaît le PDG d’Instagram Kevin Systrom. Wired a fait le test dans son article, et apparemment, ce n'est effectivement pas encore tout à fait ça. "Nous ne voulons pas entraver la liberté d’expression", a expliqué Kevin Systrom à Wired. "Nous ne voulons pas censurer des conversations entre amis. Mais nous voulons prendre à bras le corps le problème des commentaires offensants sur Instagram."

– Retrouvez la version originale sur Mashable.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.