Tinder a lancé une campagne pour la sauvegarde du rhinocéros blancs du Nord grâce à la fécondation in vitro. Sur l'application de rencontres, on peut donc "matcher" avec Sudan, le dernier mâle de l'espèce, et faire un don pour soutenir la cause.

Le célibataire parfait vient d'arriver sur Tinder et il a besoin de vous. Dans une nouvelle campagne lancée le 25 avril, Tinder s'est associé à OI Pejeta Conservancy, une réserve basée au Kenya, pour présenter et aider à sauver Sudan, le tout dernier rhinocéros blanc du Nord mâle, à ses utilisateurs.

VOIR AUSSI : Une larve mangeuse de plastique pourrait nous aider à dépolluer les terres et les océans

Dernier espoir pour son espèce, Sudan est l'un des animaux les plus protégés de la planète. Le rhinocéros de 42 ans est constamment surveillé par des gardes armés. Il vit dans la réserve avec les deux seules femelles de l'espèce, Najin et Fatu. Mais jusqu'ici, Sudan s'est montré incapable de féconder l'une ou l'autre femelle, à cause de son grand âge et d'une faible quantité de spermatozoïdes.

sudan-rhinoceros-blanc-nord-espece-extinction-tinder.jpg
Tinder

Il n'y en a pas un autre comme moi. Sérieusement, je suis le dernier rhinocéros blanc du Nord mâle sur la planète Terre. Je ne veux pas être trop direct, mais le destin de mon espèce dépend littéralement de moi. Je gère bien la pression. J'aime manger de l'herbe et chiller dans la boue. Pas de problèmes. 1,82 mètre pour 2,3 tonnes si ça vous importe.

Grâce au profil de Sudan, assorti d'une adorable photo de profil, Tinder et l'OI Pejeta Conservancy espèrent lever 9 millions de dollars pour financer une fécondation in vitro plutôt qu'un accouplement naturel pour sauver l'espèce.

Swiper à droite pour la cause

"Nous sommes une plateforme qui crée chaque jour des millions de connexions significatives. Alerter les gens de l'importance d'aider Sudan semblait être une cause que nous pouvions soutenir en ayant beaucoup d'impact", a confié un porte-parole de Tinder à Mashable. "On a entendu beaucoup d'histoires sur les bébés Tinder, mais ce serait le premier match permettant de sauver une espèce."

"Ce serait le premier "match" permettant de sauver une espèce"

Tous les utilisateurs peuvent voir passer Sudan au milieu de la pile de profils inconnus. En swipant à droite, l'utilisateur reçoit un message encourageant à faire un don qui financera la recherche sur des "technologies de reproduction assistée".

Fécondation in vitro pour les rhinos

Les scientifiques testent actuellement des moyens d'utiliser la fécondation in vitro sur Najin et Fatu, ainsi que sur des femelles d'une autre sous-espèce, le rhinocéros blanc du Sud (en Afrique australe), le tout grâce au sperme conservé de Sudan. L'espoir est d'arriver à provoquer des grossesses qui permettront de développer à nouveau l'espèce.

Les rejetons d'une fécondation hybride ne seraient pas entièrement "blancs du Nord", mais les experts s'accordent à dire que cela vaut mieux que rien. Il y a actuellement 17 000 rhinocéros blancs du Sud sur la planète, les chances de succès sont donc bien plus hautes qu'avec Najin et Fatu. En cas de réussite de la campagne, il s'agirait de la première reproduction artificielle pour un rhinocéros. Les chercheurs espèrent rétablir une meute de 10 rhinocéros blancs du Nord en 5 ans.

Une urgence environnemental

Les rhinocéros blancs sont gravement menacés tout autour du globe, surtout par le braconnage. Chaque année, des centaines de rhinos sont chassés et tués pour leurs cornes. Celles-ci font l'objet d'un commerce illégal et sont utilisées dans des médicaments traditionnels asiatiques guérissant toute une variété de maladies. Ces rhinocéros sont particulièrement vulnérables au braconnage car ils sont relativement inoffensifs et se déplacent en groupe.

sudan-rhinoceros-blanc-reserve-kenya.jpg
Sudan à la réserve Ol Pejeta Conservacy, au centre du Kenya.
GLYN EDMUNDS / REX / SHUTTERSTOCK

"Sauver ces rhinocéros est critique si nous voulons, un jour, les réintroduire en Afrique centrale", affirme Richard Vigne, PDG d'OI Pejeta Conservancy. "Ils ont en eux des caractéristiques génétiques uniques leur permettant de survivre dans cette région du monde. En fin de compte, le but est de réintroduire une population viable de rhinocéros blancs du Nord à l'état sauvage."

Ce n'est pas la première fois que Tinder s'engage pour la bonne cause. Le 8 mars, l'application de rencontres proposait aux utilisateurs de donner 100 dollars à une association de défense des droits des femmes pour la Journée internationale des droits des femmes. En 2014, l'entreprise s'était associée à Amnesty International pour alerter sur les mariages forcés et les mariages d'enfants tout autour du monde, à travers une série de publicités sur l'application.

– Adapté par Charlotte Viguié. Retrouvez la version originale sur Mashable.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.