Combien de temps mettra Facebook pour en faire de même ? Allez, disons quelques semaines.

Alors que la conférence F8 de Facebook, événement annuel majeur de la firme de Mark Zuckerberg, se tient ce mardi, Snapchat a jugé bon de rappeler quelques fondamentaux à son adversaire de toujours et à ses propres utilisateurs, qui sont de plus en plus nombreux à lui faire faux bond pour Instagram Stories : son appli est fun, son appli est visuelle, et son appli innove. Compris ?

VOIR AUSSI : Snapchat devient un vrai catalogue de stories avec son nouveau moteur de recherche

Pour ce faire, Snapchat lance une nouvelle version de ses World Lenses, ses filtres d’incruste d’objets et autres onomatopées inaugurés en novembre dernier, quelques jours seulement avant le lancement de ses lunettes Spectacles. Leur différence majeure avec les stickers 3D déjà disponibles ? Leur capacité à s’adapter à notre environnement et à évoluer durant une vidéo.

L’un de ces filtres, par exemple, nous permettra de planter des graines au sol pour faire pousser des fleurs, là ou un autre va nous donner la possibilité de coller un gros "OMG" mobile sur une scène définitivement OMG. Tout est dans cette vidéo :

À ce jour, la réalité augmentée à la sauce "Pokémon Go" reste l’un des terrains les moins exploités par Facebook, bien que ce dernier y ait déjà mis les pieds : nous les avons peut-être un peu oubliés, mais des filtres de visage sont bien disponibles depuis la fin de l’année 2016 sur Facebook Messenger. Car ce n’est plus un scoop, Facebook s’échine depuis plusieurs mois à aspirer les utilisateurs de Snapchat en en copiant littéralement toutes les fonctionnalités.

Tout porte donc à croire que l’entreprise récemment entrée en bourse, forcée de réagir à la chute libre du nombre de ses stories quotidiennes, mise sur cette technologie qu’elle maîtrise à merveille pour attirer de nouveaux utilisateurs, et surtout maintenir à flot sa base active. Après tout, ce sont surtout les oreilles de chien et les filtres de retouche beauté qui nous ont poussé à télécharger pour la première fois Snapchat. Non pas l’irrépressible envie de se mettre en scène dans des stories éphémères.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.