Ça ne suffisait pas à Instagram de copier absolument toutes les fonctionnalités de Snapchat, voilà qu'il se met aussi à copier Pinterest.

Y a-t-il un concours de plagiat entre les réseaux sociaux dont personne ne nous aurait parlé ?

VOIR AUSSI : Instagram Stories a désormais plus d'utilisateurs que Snapchat

Non content d'avoir méthodiquement copié toutes les fonctionnalités de Snapchat, Instagram imite maintenant Pinterest. Une nouvelle fonctionnalité vient d'apparaître : les collections, qui permettent de faire du tri dans ses publications sauvegardées. Vous aimez les fleurs ? Les gadgets ? Le food porn ? Vous pouvez maintenant classer tous ces contenus dans de beaux dossiers thématiques.

Passion plagiat

Ça vous rappelle Pinterest ? C'est normal, c'est la même chose. Car voilà la nouvelle stratégie d'Instagram (comme papa Facebook) : prendre les fonctionnalités originelles d'autres réseaux sociaux et les implanter dans son appli, pour qu'on n'ait vraiment plus aucune raison d'aller voir ailleurs. La seule différence entre les collections d'Instagram et Pinterest, c'est que la nouvelle option d'Instagram est privée, alors que les tableaux de Pinterest sont publics.

Pour enregistrer un contenu sur son tableau dans sa collection, il suffit de maintenir son doigt appuyé sur l'icône de marque-page en bas à droite de la photo. On peut ainsi enregistrer la publication dans une collection existante ou en créer une nouvelle, en cliquant sur l'icône "+".

Un peu de rangement

Au-delà de ce plagiat en règle, il faut avouer que les collections ne sont pas une mauvaise idée. Beaucoup d'utilisateurs s'abonnent à des influenceurs et se servent d'Instagram comme source d'inspiration pour la décoration d'intérieur, le style vestimentaire, ou simplement pour y voir pleins de mèmes. Pourquoi ne pas proposer une manière de les organiser ? Et si ça rend les influenceurs encore plus influents, personne ne s'en plaindra (surtout pas eux).

Les "sauvegardeurs fous" pourront mettre un peu d'ordre dans leur bazar

46 % des utilisateurs d'Instagram ont enregistré au moins une publication depuis l'introduction de l'option sauvegarde en décembre 2016, selon le communiqué du réseau social. Ce chiffre ne pèse pas lourd, vu que la plupart des utilisateurs ont dû sauvegarder un contenu juste pour voir ce que donnait cette option sans jamais s'en resservir. Cela dit, les plus rares "sauvegardeurs fous" verront arriver les collections comme le messie et pourront mettre un peu d'ordre dans le bazar de leurs publications enregistrées.

Vu que les collections sont privées, aucune stratégie de monétisation ne semble être associée à cette nouvelle option. À part qu'on peut évidemment sauvegarder et classer des publications sponsorisées. Enfin, si vous ne les avez pas déjà bannies de votre fil.

– Adapté par Charlotte Viguié. Retrouvez la version originale sur Mashable.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.