Facebook Messenger lance les paiements en groupe sur son application. Une option simple d'utilisation, qui facilite les remboursements et paiements collectifs et qui risque bien de détrôner de nombreux concurrents comme Leetchi ou Le Pot Commun.

S'il y a bien quelqu'un qui travaille à minimiser le nombre d'applis sur votre smartphone, c'est Facebook Messenger, en devenant de plus en plus couteau suisse.

VOIR AUSSI : Perspectives, l'outil de Facebook qui propose de découvrir les propositions des candidats à la présidentielle

L'application de messagerie de Facebook vient d'annoncer le lancement des paiements de groupe ("Group Payments"). Cette nouvelle fonctionnalité permettra de demander de l'argent à tout un groupe de personnes avec lesquelles on discute, ou de rembourser quelqu'un de sa propre initiative.

La nouvelle option n'est pour l'instant disponible qu'aux États-Unis (pas encore sur iOS) mais devrait bientôt arriver dans nos contrées.

Depuis mars 2015, on pouvait déjà effectuer ce genre de transaction mais uniquement entre deux personnes, dans une conversation privée.

Une cagnotte Messenger

Dans son communiqué, Facebook prend l'exemple d'un cadeau commun ou d'une soirée au restaurant, pour lesquels une personne a tout payé et doit se faire rembourser. En cliquant sur l'icône de paiement (un "$" dans les options de la conversation), le généreux créditeur peut demander une certaine somme en sélectionnant quelques personnes ou le groupe entier puis il clique sur "Request" pour lancer la demande de remboursement.

Plus simple encore, quand il s'agit d'un paiement collectif, Facebook divise pour nous la somme par le nombre de participants.

facebook-group-payment-processus-paiement.jpg
En quelques clics, le compte est bon.
Facebook

Seul détail qui fera hésiter les récalcitrants : il faut donner à Messenger ses détails de paiement, donc ses informations de carte bleue. Mais en même temps, on a du mal à imaginer comment cela pourrait se faire sans. Les infos bancaires ne sont données qu'une fois, et l'utilisateur choisit ensuite un code PIN qui sera demandé par l'appli avant chaque paiement. 

Les bons comptes font les bons amis Facebook

Le communiqué indique que cette "nouvelle fonctionnalité est totalement gratuite", comme l'était sa première version de 2015. Mashable France a contacté Facebook pour confirmation – de nombreux services similaires retiennent une commission ou prélèvent une petite taxe sur les transactions.

Si ce service est vraiment gratuit, cela sonne le glas pour de nombreux services de paiement en ligne.

Mais si ce nouveau service est vraiment gratuit, cela sonne le glas pour de nombreux services en ligne et applications de paiement. En France, elles sont plusieurs à avoir trouvé leur public : Leetchi pour les cagnottes collectives, et Lydia ou Pumpkin pour les paiements individuels.

Cette annonce n'est pas si étonnante : la nouvelle fonctionnalité est d'abord le prolongement logique des paiements instaurés en 2015. Le 4 avril, WhatsApp (qui appartient à Facebook) annonçait que des paiements seraient bientôt possibles via son appli pour les utilisateurs indiens.

Et puis rappelons que le PDG de Messenger n'est autre que David Marcus, l'ancien président de PayPal. Celui-ci assurait le 11 avril à ReCode : "Nous ne prendrons pas de parts sur les paiements. Ce que nous faisons traditionnellement, c'est de la publicité, et nous continuerons sur cette voie."

L'immense public de Facebook – 1 milliard d'utilisateurs mensuels – préfèrera sûrement ce service sécurisé et facile, disponible sur une application multi-tâches. Pouvoir tout faire au même endroit, quel luxe, et Messenger l'a bien compris.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.