Facebook a annoncé mercredi sur son blog le lancement d'un nouvel outil capable d'interpréter les contenus publiés sur la plateforme.

Le dernier projet d'intelligence artificielle du réseau social s'attaque à la compréhension de texte. Baptisé "DeepText", le nouveau jouet signé Facebook est si performant qu'il peut interpréter "plusieurs centaines de publications à la seconde", en faisant preuve d'une "exactitude proche de celle de l'homme".

VOIR AUSSI : Facebook lance une nouvelle fonctionnalité destinée aux aveugles

Présenté mecredi 1er juin, dans un article posté par Facebook sur son blog, DeepText prouve de manière fascinante, comment le premier réseau social mondial entend utiliser la technologie des intelligences artificielles pour améliorer sa plateforme et collecter les millions de lignes qui y sont inscrites chaque jour.

Le nouveau projet Facebook entend comprendre plus précisemment le contenu et le contexte de chaque publication dans le but d'améliorer de manière générale l'expérience d'utilisateur sur la plateforme. Et Facebook a déjà commencé a expérimenter sa dernière intelligence artificielle à travers différentes applications.

Extracteur, interprète, modérateur

Sur Messenger par exemple, DeepText est utilisé pour réaliser des "extractions" en détectant des différences entre deux messages similaires qui n'ont pas la même signification. Par exemple, l'intelligence artificielle doit pouvoir cerner la distinction entre "j'ai besoin d'un taxi" – qui pourrait vous proposer de prendre un Uber – et "j'ai trouvé un taxi" qui n'appelle pas d'interaction.

DeepText peut aussi servir à orienter les utilisateurs vers des outils Facebook spécifiques en fonction de leurs publications. Comme l'explique un des chercheurs Facebook sur le blog : "Par exemple, quelqu'un écrit un post qui dit 'Je vends mon vélo pour 200 dollars, quelqu'un serait intéréssé(e)?' DeepText sera capable de détecter que cette publication est liée à la vente de quelque chose, d'extraire qu'il s'agit d'un vélo proposé à tel prix, pour proposer à l'auteur en question des outils existants qui pourraient faciliter la transaction sur Facebook."

La nouvelle intelligence artificielle peut aussi jouer les modérateurs en aidant à filtrer les commentaires dans les publications ouvertes au public pour éviter les spams.

Certaines de ces annonces ont tout l'air de changements mineurs. Pourtant des projets comme DeepText ne vont cesser de gagner en importance au fur et à mesure que Facebook continue d'investir le champ des intelligences artificielles. Car plus Facebook est capable de comprendre de quoi vous parlez, plus il sera performant pour trier et organiser votre fil d'actualité, gérer vos conversations sur Messenger ou masquer les spams. En bref, tout ce qui doit permettre d'assurer fidélité des utilisateurs et longévité des produits du premier réseau social de la planète.

– Adapté par Majda Abdellah. Retrouvez la version originale sur Mashable.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.