On rencontre bien l'amour sur Internet. Pourquoi pas l'amitié ?

Meetic, Happen, Tinder, Grindr, Once, et d'autres...  Dans la horde des applis de rencontre qui inondent le marché, de plus en plus d'interfaces proposent de trouver l'amitié, avec un grand A.

Et pour cause, se faire des amis dans une grande ville peut s’avérer compliqué. Quand Isabelle Chapman, journaliste chez Mashable, s'est installée à New York il y a trois mois, elle ne connaissait personne.

"On utilise bien des applications pour tout et n'importe quoi"

"Se faire des amis une fois adulte est beaucoup plus compliqué que pendant l’enfance ou l’adolescence. Aujourd’hui, la plupart de mes meilleurs copains rencontrés plus jeune vivent à Chicago, Cleveland, ou San Francisco", explique celle qui est aussi journaliste chez Mashable. La jeune femme s'est décidée à tester l'application Bumble, qui a lancé en mars dernier, son nouveau filtre BFF pour "best friend forever" ou "meilleure ami", qui permet de rencontrer de nouveaux amis plutôt que de nouveaux partenaires.

Un marché encore timide en France

Crée en 2014, Bumble est une application de rencontre qui fonctionne sur le même principe que celui de Tinder. Elle a d’ailleurs été créé par l'un de ses cofondateurs, Whitney Wolfe. Mais à la grande différence de son prédécesseur, sur Bumble, seules les femmes peuvent faire le premier pas, et ce pendant 24 heures - avant que le match ou la "connexion" expire. Avec l’option BFF, le fonctionnement est le même, sauf que les hommes peuvent eux aussi démarrer une conversation en premier.

VOIR AUSSI : En amitié, on partage tout... même les profils Tinder

Bumble enregistre 3 millions d’utilisateurs selon le Huffington Post, et totalisait déjà 1 million de "swipes BFF" une semaine après lancement de cette nouvelle fonctionnalité. D’après le même article, 60% de ces swipes étaient réalisés par des femmes à la recherche d'une amitié platonique.

Mais Bumble (également disponible chez nous) n’est pas le seul à s'attaquer aux rencontres amicales. Outre-Atlantique, l’application Hey Vina! le fait également ainsi que l’application Meet My Dog, qui met en relation des propriétaires de chiens et Meetup qui permet de rencontrer des personnes et partager des expériences comme partir en randonnées ensemble.

En France, le marché est moins développé qu'aux États-Unis, mais quelques applications du même type existent tout de même. Ainsi, un certain David Aubespin a lancé en 2012 l'application Topi, qui se base sur l'entente professionnelle et propose de mettre en relation des personnes employées dans le même secteur d'activité.

Mais il y a aussi Smeeters, crée à Paris en 2012 et aujourd'hui disponible à Londres et Sydney, une application qui promet à ses utilisateurs de nouer de nouvelles amitiés (et plus si affinités) en faisant se rencontrer deux groupes d'amis.

smeeters.jpg
Capture d'écran

"L'impression d’avoir rencontré une potentielle nouvelle amie"

Sur Mashable, Isabelle Chapman raconte son expérience : "Rencontrer des amis depuis son smartphone peut sembler étrange. Pourtant, on utilise bien des applications à la demande pour faire tout et n’importe quoi des courses aux rendez-vous amoureux. Chercher un nouveau pote avec qui passer du temps n’est finalement que la continuité naturelle de ce que nous faisons ailleurs sur des terrains autre que l’amitié", fait-elle remarquer.

"J’ai passé une après-midi entière à swiper de potentiels meilleurs amis sur Bumble, avant de matcher avec Victoria. Elle avait l’air sympa, et sur son profil, on pouvait lire qu’elle s’intéressait à la nourriture et à la politique. C'est aussi mon cas ! On s’est donc donné rendez-vous pour se retrouver dans un café.

Je suis quelqu’un de naturellement sociable, mais je dois avouer que cette situation m’a d'abord mise mal à l’aise : rencontrer une inconnue dans l’espoir de faire de lui son ami est beaucoup plus intimidant que de devoir se rendre plus ou moins forcé à la soirée d’un ami d’ami !

Heureusement, Veronica et moi nous sommes tout de suite bien entendues. Elle est gentille, ouverte, intelligente et en plus elle est écrivain. On a discuté de nos expériences respectives à New York, de nos restaurants préférés et de nos familles. Même s’il est évidemment difficile de vraiment connaître quelqu’un au bout d’une heure de conversation, j’ai l’impression d’avoir rencontré une potentielle nouvelle amie."

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.