On pourrait croire qu'il s'agit de briques mais non : ces gros blocs sont bel et bien du chocolat de la marque Cadbury.

L'avantage des ventes aux enchères, c'est que chacun peut y trouver son compte : des culottes d'Eva Braun aux lettres de Jack l'Eventreur, en passant par les cendres de Truman Capote, il y en a pour tous les goûts. Et c'est le cas de le dire, puisqu'une boîte de chocolats datant d'il y a 103 ans sera mise en vente jeudi 5 juin. 

VOIR AUSSI : Gardée intacte, une boîte de poupées en chocolat vieille de 100 ans va être vendue aux enchères 

Richard Bullimore, un soldat anglais du Leicestershire était un héros de la Première Guerre mondiale, ayant notamment servi en France. Or, les soldats britanniques ayant combattu dans notre pays durant l'hiver 1914 ont reçu pour les fêtes des chocolats provenant des colonies produites par la célèbre marque Cadbury, comme l'explique un commissaire-priseur de la maison de ventes Eddisons CJM.

Peu gourmand, Richard Bullimore n'a dégusté qu'une seule barre de chocolat de sa petite boîte, et a dû garder les 9 autres pour plus tard. "La boîte en elle-même est rare, alors trouver le chocolat à l'intérieur est surréaliste", admet Paul Cooper, le commissaire-priseur précédemment cité. 

En plus des sucreries, le lot propose d'autres affaires du soldat, comme des cigarettes, des médailles, des lettres et quelques autres affaires. 

1.jpg
Les effets personnels de Richard Bullimore.
Eddisons CJM
2.jpg
Les médailles.
Eddisons CJM
3.jpg
Eddisons CJM

Estimé à 2 000 livres (2 280 euros), le lot partira jeudi 5 juin et si vous y tenez, il est possible d'enchérir via Internet. Par contre, si vous êtes l'heureux acquéreur, il est fortement déconseillé de goûter le chocolat "juste pour savoir". Fadi Aramouni, professeur de sciences à l'Université de Kansas, précisait dans un article sur News Wise que le chocolat noir pouvait se conserver à l'ombre et dans un endroit frais pendant environ deux ans – moins pour le chocolat au lait. Un objet de collection, donc. Point.

– Retrouvez l'article de Mark Kaufman sur Mashable

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.