Rester coincé chaque jour à la même intersection alors que l'on espère qu'une chose – rentrer chez soi – est exaspérant. En Chine, un usager d'une ligne de bus a tenté de solutionner son problème à sa façon.

Attendre le passage au vert d'un feu qui reste interminablement au rouge est toujours rageant. Mais quand il passe au vert et que l'on ne peut toujours pas avancer, ça peut rendre dingue. Surtout lorsque cela se reproduit tous les jours sur le chemin du retour à la maison.

VOIR AUSSI : En Chine, un trou géant a avalé ce conducteur de scooter qui regardait son téléphone portable

C'est le cas de cet usager d'une ligne de bus chinoise qui en a eu marre de cette intersection pérpétuellement bouchée. Il a décidé de prendre les choses en main avec une idée brillante : peindre lui-même de nouvelles lignes blanches sur la chaussée.

La police chinoise a diffusé les images d'une caméra de surveillance où l'on voit l'homme badigeonner de la peinture blanche sur le macadam pour former des flèches. On comprend vite sa volonté : faire que les voitures s'avancent dans l'intersection plutôt que de rester sous le feu rouge, avant le passage piéton. Le marquage existant au sol ayant déjà viré au gris, ce sont ses nouvelles marques qui ressortent le plus.

Selon des journaux chinois, l'homme sur ces images s'appelle Cai. Il a 28 ans et vit dans la province côtière du Jiangsu. Il a raconté à la police qu'il en avait marre que le bus qu'il emprunte chaque jour reste coincé à cette intersection très précise alors que la file pour tourner à gauche était toujours vide.

"Quel homme courageux et stupide", a commenté un utilisateur de Weibo, sarcastique. "Peut-être qu'il aurait dû faire ça la nuit", a suggéré un autre.

Les autorités ont effacé les fausses lignes blanches dans la journée et l'homme a dû payer une amende de 1 000 yuans (127 euros). Il aurait pu provoquer des accidents de la route qui auraient créé un immense bouchon et sans doute encore plus retardé son bus.

– Retrouvez l'article original sur Mashable.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.