Budweiser, la marque de bière américaine qu'on déguste sur la planète rouge entre deux parties de golf spatial.

Au printemps dernier, durant le festival SXSW d'Austin, la marque américaine de bière Budweiser avait fait une annonce un peu incongrue qui était passée plutôt inaperçue de notre côté de l'Atlantique. Ses représentants affirmaient être en train de chercher un moyen de développer une bière qu'on pourrait boire en microgravité, dans l'espace.

VOIR AUSSI : La première "nation de l'espace" a officiellement quitté la planète Terre

Puis l'affaire était tombée dans l'oubli. Mais le 21 novembre, Budweiser a publié sur son site un communiqué de presse expliquant que le projet suivait son cours et que l'objectif serait désormais d'être la première bière humaine sur Mars, rien de moins.

Très concrètement, le troisième fabricant de bière au monde veut envoyer des grains d'orge, l'un des ingrédients clés de la bière, dans la Station spatiale internationale. Et le contrat pour envoyer ces grains est déjà bouclé. Le 4 décembre prochain, à bord d'une fusée de SpaceX qui partira de Cap Canaveral, en Floride, vingt grains d'orge de Budweiser vont s'envoler vers l'ISS. Ils y resteront durant un mois avant d'être renvoyés sur Terre pour des analyses.

Le but, pour Budweiser, est de mesurer la réaction des grains dans cet environnement spatial, où la gravité est évidemment très différente, et surtout de voir s'ils germent. "Non seulement ces recherches vont nous permettre d'analyser les étapes pour créer de la bière sur la planète rouge, mais elles peuvent aussi nous apporter des informations importantes sur l'orge et plus largement pour l'agriculture sur Terre", explique le groupe Anheuser-Busch, propriétaire de Budweiser.

L'entreprise reconnaît néanmoins que produire de la bière sur Mars ne sera pas une mince affaire, tant d'un point de vue logistique que physique. La Budweiser possède en effet cinq ingrédients principaux : l'eau, l'orge, le riz, la levure du houblon. L'eau est limitée sur Mars et le Soleil beaucoup plus distant que sur Terre. Le goût de la bière serait aussi différent et les bulles, étant donné qu'il y a beaucoup, beaucoup moins de pression atmosphérique que sur Terre, resteraient clouées au fond du verre.

bud3.png
Budweiser

Si cette bière atteint l'espace, ce sera un nouvel objet étrange à quitter le plancher des vaches, après un nounours en peluche, un vers à deux têtes, un tweet géant critiquant Donald Trump et les données des citoyens de la nation Asgardia. C'est vraiment le bordel, l'espace.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.