Un aventurier britannique s'est envolé dans le ciel d'Afrique du Sud sur une chaise de camping attachée à des ballons gonflés à l'hélium.

Vous vous souvenez du film d'animation "Là-haut" dans lequel un papy fait décoller sa maison avec des ballons ? Eh bien un aventurier britannique a reproduit l'expérience, la maison en moins.

VOIR AUSSI : Une artiste se fait suspendre à 20 000 ballons gonflés à l'hélium et on va pouvoir regarder ça en direct

Tom Morgan s'est envolé le 20 octobre dans le ciel d'Afrique du Sud grâce à une centaine de ballons gonflés à l'hélium. Attaché sur une chaise de camping elle-même suspendue aux ballons, il a atteint une altitude maximale de 2 400 mètres. Sur son petit nuage, l'aventurier a parcouru 25 kilomètres avant de dégonfler progressivement les ballons pour revenir sur Terre. 

Tom Morgan, fondateur de la société The Adventurists qui réunit d'autres intrépides comme lui, a qualifié cette expérience de "terrifiante et exaltante". Dans un premier temps, il devait s'envoler au Botswana, mais toutes ses tentatives se sont soldées par un échec. Son équipe et lui ont pris la direction de l'Afrique du Sud, avec l'espoir d'atteindre leur objectif. "Le problème était de trouver la bonne ouverture météorologique et c'était compliqué de protéger les ballons car ils n'arrêtaient pas d'exploser (à cause du vent, ndlr.)", explique Tom Morgan. 

"La course aérienne la plus ridicule du monde"

Il a finalement réussi à décoller et à atterrir sans la moindre difficulté. Et contrairement à un autre aventurier qui avait tenté la même chose avant de finir au tribunal pour "mise en danger de la vie d'autrui", Tom Morgan ne risque rien. Désormais, il a un rêve : organiser "la course aérienne la plus ridicule du monde". Son défi en Afrique du Sud était un test pour s'assurer de la faisabilité du projet. 

Il ne manque plus qu'une chose pour rendre son histoire encore plus folle : découvrir une bande de chiens qui parlent lors d'un prochain vol, comme dans "Là-haut". 

– Retrouvez l'article d'Isobel Hamilton sur Mashable

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.