On peut même changer ses oreilles en bois.

Voici venu le temps des robots. Il y en a de toutes sortes, désormais. Des méchants, des suicidaires, des photographes, des prêtres, des Français. Mais avez-vous déjà vu un robot-doudou, fabriqué à la main, avec des produits artisanaux, du bois et la peau douce ? Probablement pas. Oubliez les robots domestiques blancs, avec une voix métallique et une allure froide. Et dites bonjour à Blossom.

VOIR AUSSI : Un robot qui apprend à danser la valse ouvre la voie à la robotique pédagogique

Blossom dont le nom signifie fleurir ou éclore, en anglais a été pensé et créé par l'équipe de créatifs de Google Zoo et des chercheurs de l'université américaine de Cornwell. Avec lui, ses concepteurs veulent lancer une gamme de robots domestiques plus doux, constitués de laine et de bois. Il peut être customisé de nombreuses manières et ses "habits" peuvent même être cousus à la maison. Guy Hoffman, qui dirige un laboratoire de recherche à l'université de Cornwell et est à l'origine de Blossom, le conçoit comme un robot que nous pourrions réaliser "à la main" avant d'en faire cadeau. Et il peut même danser de manière un peu imparfaite, et plutôt mignonne. On aime bien Blossom, en somme.

Human-Robot Collaboration and Companionship Lab

Si Blossom semble être le premier robot avec ce côté "artisanal", d'autres robots-doudous sont déjà apparus sur le marché. Keepon, apparu sur Internet en 2007, créé par des Japonais, fut sans doute le premier d'entre eux. Cette petite boule de poils jaune, qui ressemble à une sorte de canari, est capable de danser comme personne. On peut également citer Romibo, un robot social destiné aux enfants, qui a l'allure d'une grosse peluche (mais qui n'a pas vraiment bien vieilli). Citons enfin Tofu, qui nous fait totalement flipper, mais qui a aussi le mérite de danser plutôt bien.

Origami Robotics

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.