On pensait que Steve, un robot de surveillance de Washington, s'était suicidé. Mais l'autopsie de son cadavre métallique a infirmé cette information : le brave officier a été assassiné.

Son décès nous avait tous questionnés sur la santé mentale des robots. Steve, un engin de sécurité officiant au Washington Harbour Mall, avait été retrouvé sans vie le lundi 17 juillet dans la fontaine d'un centre commercial. La piste du suicide avait alors été avancée pour expliquer la mort du petit être électronique. Mais la vérité était ailleurs. Elle se trouvait dans les entrailles de Steve. Selon The Independent, l'analyse des données de la boîte noire de l'officier a permis de prouver qu'il a été tué par un être infâme : une brique de pierre.

VOIR AUSSI : Voilà, les humains ont créé un mémorial pour le robot Steve qui s'est "suicidé" dans une fontaine 

Alors qu'il réalisait une cartographie du centre commercial, Steve a été victime d'un incident technique. L'algorithme lui permettant d'esquiver les obstacles se présentant sur son chemin a cessé de fonctionner. C'est à ce moment qu'une brique surélevée s'est glissée sur la trajectoire de Steve. Incapable de l'éviter, le robot a subi un choc frontal avant de tomber. Cette chute l'a mené directement dans la fontaine où sa vie de dévouement s'est achevée. 

Steve n'était donc pas lassé de son job et encore moins des humains. Mourir à cause d'une brique, quelle injustice. Quoi qu'il en soit, la disparition de ce robot nous oblige à nous remémorer ce conseil formulé jadis par nos parents : regardons où nous mettons les pieds. 

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.