Les Français n’étaient pas encore vraiment familiers des poignées de mains étranges, fermes et vicieuses de Donald Trump. Face à l'assaut du président américain, Emmanuel Macron a bravement riposté.

La poignée de main du président des États-Unis est connue outre-Atlantique pour être un brin sadique et puissante. Depuis son entrée en fonction à la Maison Blanche, Donald Trump semble même avoir perfectionné sa technique pour intimider son interlocuteur. Il attrape fermement la poigne de la victime, l’agite de haut en bas avec vigueur puis tire dessus durant un laps de temps si long que ça en devient gênant.

VOIR AUSSI : Le pape François a reçu Donald Trump et il n'y en avait qu'un des deux qui souriait

La technique est imparable et chaque dirigeant doué de raison craint la poignée de main de "The Donald" comme un enfant craint le monstre caché sous son lit. Mais certains se sont enhardis et ont décidé de mener la révolte. La fronde a commencé avec le président du Tadjikistan, Emomali Rahmon, qui a réussi à rivaliser avec Donald Trump à son jeu préféré. Il s’en est franchement bien sorti.

Mais ce jeudi 25 mai, un autre compétiteur a fait une entrée fracassante dans le handshake game : Emmanuel Macron, notre jeune président tout fringant. À l’ambassade des États-Unis à Bruxelles, les deux hommes se sont rencontrés pour la première fois. Donald Trump a félicité le président de la France pour sa "formidable victoire" à l'élection présidentielle, puis le moment fatidique est arrivé.

Les deux hommes se sont d’abord regardés dans les yeux, telle une paire de cowboys prêts à dégainer leurs flingues. Puis, lentement, avec une précision toute calculée, ils ont tendu leur main respective pour empoigner celle de l’autre. Et là, surprise : MACRON ÉTAIT PRÉPARÉ.

Le président français a fait montre d’une incroyable ténacité face à la pression exercée par le colosse Trump. Sur son visage, on peut lire la douleur, la résilience, la concentration. Mais il a tenu bon, il ne s’est pas fait embarquer ses doigts comme une vulgaire marionnette. Son visage crispé montre d’ailleurs parfaitement la détermination d’Emmanuel Macron, tandis que Donald Trump ne semble pas avoir passé le meilleur moment de son séjour en Belgique.

Mais le plus bizarre dans cette affaire, c’est la description donnée de la rencontre par le service presse de la Maison Blanche. Selon une journaliste du Huffington Post, ils expliquent ainsi que "chaque président a saisi la main de l’autre avec une intensité considérable, leurs articulations sont devenues blanches et leurs mâchoires se sont serrées". Donald Trump + Emmanuel Macron = Best Friend Forever. Sublime.

Cette petite leçon de serrage de poigne donnée par Emmanuel Macron à Donald Trump a donc ravi un paquet d’internautes américains.

Cette bataille du handshake game a clairement été gagnée par Emmanuel Macron. Mais il nous reste quatre ans pour savoir qui gagnera la guerre.

--

Mise à jour : Quelques heures plus tard, Donald Trump s'est clairement rattrappé lors d'une nouvelle poignée de main. 1 partout, balle au centre !

Retrouvez aussi l'article de Nicole Gallucci sur Mashable.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.