On a d'abord cru qu'il s'agissait d'un fan australien. Mais le petit farceur qui a montré ses fesses à l'Eurovision n'est autre que Vitalii Sediuk, un Ukrainien connu pour ses "blagues" qui risque aujourd'hui la prison.

Le gars qui s’est incrusté sur la scène de l’Eurovision – et que tout le monde a pris pour un fan Australien parce qu’il était enroulé dans un drapeau du pays – risque d’avoir de gros problèmes.

VOIR AUSSI : Le crooner Salvador Sobral a offert au Portugal sa première victoire à l'Eurovision

Le "farceur" ukrainien Vitalii Sediuk a en effet montré ses fesses au public et aux millions de téléspectateurs à travers le monde pendant la performance de la chanteuse Jamala, gagnante en 2016, lors de la finale de l’Eurovision samedi 13 mai à Kiev.

Si vous avez raté ce moment, voilà ce qu’il s’est passé :

Vitalii Sediuk a rapidement été sorti de scène, et les animateurs du concours n’ont fait aucune référence à l’incident jusqu’à la fin de l’émission. Certains fans australiens ont manifesté leur colère, craignant que leur pays ne soit pas réinvité à l’Eurovision à cause de cet épisode –qui n’était finalement pas du tout l’œuvre d’un Australien.

"C’est une honte pour le pays"

D’après le ministre de l'Intérieur ukrainien Arsen Avakov, Vitalii Sediuk risque désormais jusqu’à cinq ans de prison ou une amende pour voies de fait aggravées. "C’est une honte pour le pays", a écrit le ministre dans un post Facebook dimanche.

Pour rappel, c’est loin d’être la première fois que l’Ukrainien Vitalii Sediuk s’incruste lors d’un tel événement. Il s’en est ainsi déjà pris à des tas de célébrités à travers le monde parmi lesquelles Kim Kardashian, Brad Pitt ou Will Smith sur des tapis rouges ou dans la rue.

En 2013, Vitalii Sediuk avait tenté de récupérer le Grammy award d’Adèle avant que la chanteuse n’arrive sur scène

En 2014, Sediuk avait attaqué Brad Pitt sur un tapis rouge de Los Angeles

En 2016, l’Ukrainien s’était cramponné à la mannequin Gigi Hadid à la sortie d’un défilé à Milan

Avant d’essayer d’embrasser le postérieur de Kim Kardashian devant un restaurant parisien

– Adapté par Louise Wessbecher. Retrouvez aussi la version originale sur Mashable.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.