Go home Internet, you’re drunk.

Comme nous le savons tous, April la girafe a enfin mis au monde, samedi 15 avril, son petit devant plus d’1,2 million d'internautes émus, principalement américains. Après plus de 15 mois de gestation et près de deux heures de dur labeur, le girafon est tombé au sol comme une serviette de bain après la douche choit sur le carrelage. Malgré tout, ce petit dont le public va pouvoir choisir le nom s’est redressé vaillamment sur ses pattes afin d’entamer pleinement sa vie de girafe (en captivité).

VOIR AUSSI : La naissance d'un bébé dauphin à l'aquarium de Chicago est digne d'un dessin animé Disney

C’est peu dire que le Web était dans tous ses états, galvanisé par cet heureux événement qui est parvenu à faire oublier, pour quelques heures, la noirceur de notre monde. Voyez un peu toute cette effervescence, cette joie contagieuse :

Mais… mais… attendez. Je connais bien cette photo, je l’avais eu en format poster dans un Okapi en 1997. Oui, cette image retweetée près de 7 000 fois après la naissance du petit d’April, accompagnée du message "Et juste quand tu t’apprêtais à abandonner tout espoir…", a été prise en 1995 au zoo de Perth, en Australie, et est depuis rentrée dans le panthéon des photographies animalières disponibles en 140 x 100 cm au rayon déco de Castorama.

C’est vrai qu’on aurait bien aimé qu’il s’agisse d’April et de son bébé, mais malheureusement, ce n’est pas le cas, et c’est d’autant plus impossible que cette maman girafe, prénommée Misha, est décédée l’année dernière, rappelle le site Gizmodo. Évidemment, des internautes l’ont immédiatement fait remarquer à tous ceux qui ont partagé et repartagé le cliché, brisant ainsi leur dernier espoir.

Mais après tout, n’est-on pas en droit donner un second souffle à cette photo culte à un moment qui s’y prête parfaitement ? Si, on est en droit.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.