Ce que j’ai à vous dire risque de heurter de la sensibilité des plus fragiles d’entre vous. En même temps, vous avez lu le titre de cet article, donc vous en savez déjà trop. Bon, eh bien continuez.

Mardi, le Washington Post relayait les conclusions d’une étude sur les habitudes alimentaires des araignées, menée par les chercheurs Martin Nyffeler et Klaus Birkhofer et publiée dans la revue The Science of Nature.

VOIR AUSSI : En Australie (évidemment), des araignées ont conspiré pour tisser une toile géante

Sur Mashable FR, on vous en parlait d’ailleurs il y quelques jours : les 25 millions de tonnes d’araignées présentes sur notre planète (OMG) consommeraient ensemble entre 400 et 800 millions de tonnes de proies tous les ans (OMFG). Pour le moment, le régime alimentaire des arachnides est composé d’insectes mais si ceux-ci décidaient de se retourner contre nous, ils seraient capables de manger tous les humains de cette planète en une année, d’après les estimations des scientifiques.

Je me permets de répéter cette information, au cas-où vous n’en auriez pas pris toute la mesure : les araignées seraient capables de manger tous les humains sur Terre en un an si elles le voulaient. Voilà, respirez. Elles n’ont encore rien décidé. 

"Nous appelons le gouvernement à user des ressources nécessaires pour les aider dans leur noble cause"

Sachez néanmoins que certains êtres de notre espèce aimeraient voir ce scénario se produire. C’est le cas du musicien John Darnielle, du groupe Mountain Goats, qui a lancé une pétition sur la plateforme Change.org pour que les pouvoirs publics donnent les moyens aux araignées de mener à bien ce projet d’ampleur.

Intitulée "Donnons aux araignées l’aide nécessaire pour manger chaque être humain de cette planète d’ici un an", la pétition formule une demande précise : "Bien que nous, les signataires, soyons certains que les araignées font de leur mieux, il est clair qu’une aide leur serait bienvenue. Nous appelons le gouvernement des États-Unis à user des ressources qu’il jugerait nécessaires et efficaces pour les aider dans leur noble cause. Nous adressons notre pétition au sénateur Al Franken, parce qu’il est l’une des rares personnes à Washington en qui nous accordons une semi-confiance lorsqu’il s’agit de ne pas nous surveiller ou scruter à la loupe nos déclarations de revenus pour avoir signé une telle pétition."

Emballée à l’idée de voir la nature reprendre ses droits sur cette planète, je dois vous avouer que j’ai moi-même signé cette pétition. Mais j’ai commencé à imaginer ma propre mort, dévorée à petit feu dans mon appartement par des araignées qui seraient sorties de mes bacs à fleurs, et j’ai fait marche-arrière.

– Retrouvez l'article de Laura Vitto sur Mashable.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.