Qui sera la nouvelle voix de Stephen Hawking ? Liam Neeson ? Bill Gates ? Dans une vidéo parodique, une association caritative britannique fait passer des auditions.

La voix robotique de Stephen Hawking est sûrement aussi connue que son esprit brillant.

VOIR AUSSI :Stephen Hawking veut envoyer des robots dans un système solaire lointain grâce à des rayons laser

Le physicien théoricien et cosmologiste "parle" depuis près de 30 ans grâce au même logiciel informatique Intel. Mais aujourd’hui, Stephen Hawking est prêt au changement. Enfin, le temps d'une vidéo YouTube. Dans une vidéo parodique, le scientifique anglais passe en revue les cassettes des auditions de célébrités déterminées à être sa nouvelle voix.

De Liam Neeson à Bill Gates

L’acteur et réalisateur américain Lin-Manuel Miranda s’essaie à un rap, proclamant que sa voix "est vraiment de la bombe", contrairement aux sonorités du physicien "vraiment trop robotiques, pour être tout à fait sincère". Liam Neeson enchaîne avec un : "Écoute ma voix. Elle est profonde. Elle est sexy. Avec des touches de physique." Rebel Wilson, Anna Kendrick et Bill Gates y passent aussi.

Même Eddie Redmayne, l’acteur qui a incarné Stephen Hawking dans le film "Une merveilleuse histoire du temps", réclame aussi sa seconde chance. Même s’il n’emprunte pas vraiment les chemins de la flatterie : "Ce mec n’a qu’un sujet de conversation en bouche : les trous noirs."

L’association britannique Comic Relief a produit la vidéo parodique pour le Red Nose Day, un des plus importants téléthons d’Angleterre. Depuis le 24 mars, jour de l’évènement, l’association a recueilli près de 73 million de livres, soit environ 84 millions d’euros, pour aider les "gens ayant des vies difficiles" au Royaume-Uni et dans certaines zones d’Afrique.

Stephen Hawking a été diagnostiqué d’une sclérose latérale amyotrophique – aussi connue sous le nom de maladie de Charcot – en 1963, à l’âge de 21 ans. Même si ses capacités physiques se sont détériorées, il a continué à pouvoir parler. Mais en 1985, lorsqu'il a attrapé une pneumonie, les docteurs ont été obligés de faire un trou dans sa gorge pour y placer un tube. La trachéotomie a sauvé la vie de Stephen Hawking, mais pas sa voix, qui a dû être remplacée par un ordinateur.

– Adapté par Chloé Rochereuil. Retrouvez la version originale sur Mashable.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.