Le meilleur ami des réseaux sociaux.

Vous rêvez d’un chien depuis toujours, mais tout un tas de choses vous ont jusqu’ici empêché d’en adopter un ? Laissez-moi vous présenter Soshee.

VOIR AUSSI : Le Japon, ce pays où des chiens-drones vivent leur vie paisiblement

Tout d’abord, Soshee n’a pas besoin de faire ses besoins, puisqu’il n’est pas vivant. Je ne vous dis pas là que c’est un chien mort, mais bien qu’il appartient au monde merveilleux des robots, et plus exactement des animatronics. Il a d’ailleurs été conçu par le maître en la matière, John Nolan, dont l’incroyable travail est visible dans des films comme "Harry Potter" ou "Pirates des Caraïbes".

Il ne mesure que 12 centimètres à peine, ne pèse que 283 grammes, et mieux encore, il n’aboie que lorsque vous recevez une notification Facebook. Oui, Soshee est une véritable petite créature divine, même s’il n’en a pas forcément l’air comme ça.

Finalement, ce n’est pas pour rien qu’il est de la même race que Beast, le chien de Mark Zuckerberg (un Puli hongrois), même si Jason Buzi, qui a l’imaginé avant de contacter John Nolan, a assuré à Mashable que son aspect avait surtout été choisi pour camoufler au maximum articulations, moteurs et batteries.

Car Soshee, dont le nom est dérivé du mot "social", dispose de formidables capacités. Connecté en Bluetooth à notre smartphone, il effectue toutes sortes d’actions dès lors que l’on reçoit une notification sur nos réseaux sociaux. Un inbox Messenger ? Soshee va battre de la queue, alors qu’il s’assiéra dès que quelqu’un aime l’une de nos photos sur Instagram, ou penchera la tête quand l’un de nos tweets est partagé. Configurable via une application iOS et Android, il pourra effectuer au total 12 actions différentes, à définir en fonction de nos envies.

https-2f2fblueprint-api-production.s3.amazonaws.com2fuploads2fcard2fimage2f4153562f79302d78-e35f-4f89-9cc3-0e1fa5956bc5.jpg
Soshee

Je précise, ce n'est encore qu'un projet Kickstarter. Certains diront d'ailleurs peut-être que ce gadget ne sert à rien sinon à nous casser les pieds au point d’avoir envie de shooter dedans, mais Jason Buzi s’en fiche. Il peut compter "sur sa belle carrière d’investisseur immobilier" pour pouvoir fabriquer toutes sortes de choses fun et inutiles "qui ne lui rapporteront jamais d'argent". En même temps, on doit avouer qu'on aimerait bien que Soshee existe pour de vrai. Juste pour le caresser, au moins.

– Retrouvez l'article de Lance Ulanoff sur Mashable

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.