Quelques jours jours après le videobomb de l'année sur la BBC, Robert Kelly et sa famille, héros malgré eux de ce Skype raté, ont raconté les coulisses de ce moment.

OK, on est des millions à avoir vu cette vidéo vendredi. Et après avoir bien ri, on s’est tous forcément posés ces questions (ou au moins l’une d’entre elles). Maintenant que Robert Kelly et toute sa famille ont répondu à des interviews pour BBC News et le Wall Street Journal, on a quelques explications.

Est-ce qu’il s’agit de la maman ou de la nounou ?

Alors que la vidéo se propageait sur les réseaux sociaux vendredi, la plupart des internautes identifiaient automatiquement la femme, entrée dans la pièce pour en extirper les deux gamins, comme la nounou. Oui mais voilà, Kim Jung-A n’est pas la nounou mais bien la femme de Robert Kelly, professeur en relations internationales installé en Corée du Sud. De quoi déclencher de longues discussions sur les couples mixtes et le racisme ordinaire. Interrogée à ce sujet par la BBC, Kim Jung-A répond simplement qu’elle espère "que les gens rigolent de cette vidéo plutôt qu’ils se querellent".

Pourquoi cette danse, coudes en l’air ?

Qu’on se le dise, la vraie star de cette vidéo c’était cette petite fille en pull jaune et lunettes à la monture blanche. Et figurez-vous que si son père vivait un moment important, la petite Marion aussi. Ce jour-là c’était son anniversaire, d’où cette danse de la joie, coudes en l’air. "Elle était encore dans l’ambiance hip-hop de sa fête à l’école", raconte le papa au Wall Street Journal. Et à 4 ans, Marion a déjà bien capté son potentiel de star alors depuis, elle sort ses plus belles tenues à chaque interview.

marion_bbc.jpg
Marion, 4 ans.
Wall Street Journal

L’expert portait-il un pantalon ?

Certains enfin se sont demandés pourquoi ce cher Robert ne se levait pas rapidement de son siège pour mettre ses enfants à la porte, suggérant que si ça se trouve, sous sa chemise et sa cravate, l’expert de la BBC était en bas de pyjama. Ou pire, en caleçon (ah les joies du télétravail). Mais non, Robert Kelly portait bien un pantalon. En fait s'il ne s'est pas levé, c'est parce qu'il espérait simplement pouvoir continuer son interview tout en poussant discrètement sa fille derrière la chaise. Mais ça c’était avant que le petit James, huit mois, déboule dans son yuppala.

N’hésitez pas à nous poser d’autres questions. La rédaction de Mashable FR reste mobilisée et continuera de suivre cette histoire avec beaucoup d’attention.

(Non, on rigole hein, ça suffit maintenant, retournez au boulot).

(Bon OK, on la regarde avec vous une dernière fois).

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.