Un jeune chauffeur Uber a battu un record pour le moins original dans les rues de Manhattan, à New York : il a passé 240 feux verts de manière consécutive en moins de 30 minutes avant de se faire arrêter par un feu rouge.

Vous aussi, vous vous sentez en joie quand, au volant de votre voiture, vous bénéficiez de deux – ou même trois ! – feux verts à la suite ? Vous vous prenez un peu pour le roi ou la reine du bitume ? Imaginez un peu ce qu'on ressent après en avoir passé plus de 200.

VOIR AUSSI : Regardez comment l'Autopilot d'une Tesla a prédit un accident de la route

C'est la prouesse de Noah Forman. Le 6 décembre, ce jeune chauffeur Uber de 36 ans a passé l'un après l'autre pas moins de 240 feux verts dans les rues de Manhattan, à New York, et il peut le prouver en vidéo. À ce stade-là, on ne peut plus appeler ça de la chance.

Son ami Shawn Swetsky, qui travaille dans la postproduction de vidéos, a édité cette courte vidéo du trajet. Pour ceux qui veulent s'éclater avec la version longue, sachez que le parcours a duré 26 minutes en tout. Mais il n'y a pas grand chose à voir, à part des feux verts.

Un défi personnel

C'est ce même Shawn qui, en 2014, lui montre la vidéo d'un chauffeur new-yorkais dépassant 55 feux verts consécutifs. "Il m'a demandé 'Tu peux faire mieux que ça, non ?', et j'ai répondu "Oh mon dieu, bien sûr que oui !'", confie Noah Forman au New York Daily News.

Mais le jeune homme, auparavant chauffeur d'un des fameux taxis jaunes de la Grosse Pomme, n'en est pas à son coup d'essai. Cela fait plusieurs années que, pendant ses nuits de travail, il tente d'avaler les kilomètres sans aucun feu rouge. Dès avril 2014, après que son ami lui a montré la vidéo qui le lance dans ce jeu farfelu, Noah Forman bat un premier record : 186 feux verts d'affilée.

"De temps en temps, je me sens en veine et je tente ma chance. Mais cette nuit-là, j'aurais pu dire dès le début que ça se présentait bien", raconte Noah Forman à CNN.

Un peu de chance et beaucoup de pratique

Pour réussir un tel exploit, si la chance ne suffit pas, conduire comme un bourrin non plus : comme l'explique Noah Forman à CNN : "Il faut s'assurer qu'on va à un rythme régulier, et s'y tenir pour ne pas avoir à s'arrêter", décrit-il. "Au bout d'un moment, les feux changent les uns après les autres. Après quelques années de conduite, on remarque un schéma."

"Après quelques années de conduite, on remarque un schéma"

"C'est comme si on allait là où les feux nous emmènent", décrit-il, plus poétique, au New York Daily News. "Dès l'instant où je réfléchis trop, je sors de ma route... Et je me retrouve face à un feu rouge."

Une affaire de feeling donc. Mais aussi un peu de talent, que Noah Forman compte bien cultiver pour battre son propre record. "J'adorerais aller encore plus loin", confie-t-il au New York Daily News. "Pas tout de suite, peut-être dans un an ou deux. Je veux voir si je peux atteindre 500 feux verts consécutifs."

driver.jpg
Noah Forman (36 ans), le chauffeur qui dompte les feux verts.
Capture d'écran YouTube/NYC Uber Vlog

De son côté, le Département des Transports de la ville de New York a répondu aux sollicitations en admettant qu'elle ne pouvait ni confirmer, ni informer la véracité de la vidéo, et donc du record.

Mais sur le site des Guinness World Records, aucun record du genre ne semble avoir été enregistré jusqu'ici. La porte est donc ouverte à Noah Forman pour faire l'Histoire et devenir recordman. Il n'a qu'à foncer... en espérant que le feu soit au vert.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.