Au terme d’une lutte acharnée, l’ursidé a contre toute attente remporté le combat.

Plus je regarde des vidéos de pandas, plus je me demande comment cet animal a pu passer entre les gouttes de la sélection naturelle. Sérieusement, ce mammifère est l’allégorie du grand n’importe quoi. C’est sûrement pour ça que je m’identifie souvent à lui.

VOIR AUSSI : Les pandas prouvent une fois de plus qu'ils sont les animaux les plus intenables de la planète

Nous avons donc cette fois des nouvelles du panda géant Da Mao, résidant du zoo de Toronto et connu pour son goût immodéré pour la neige. Il suffit de le regarder défoncer ce bonhomme de neige pour prendre toute la mesure de cet amour passionnel.

Mention spéciale à lui pour le moment où il réussit à se positionner au sommet de la sculpture. Pour un animal aussi agile que ma grand-mère de 94 ans, c’est fort. Même s’il se mange la tête du bonhomme dans les secondes qui suivent.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.