Certains se demandent ce que peut bien faire leur animal de compagnie lorsqu’il reste seul la journée. D’autres ce qu’il a bien pu fabriquer pendant huit ans, de l’autre côté de la Manche.

La nuit de la Saint-Sylvestre de l’année 2007, Moon Unit, chatte choyée d’une famille londonienne, disparaissait sans laisser de traces. Huit ans et demi plus tard, voilà qu'elle est réapparue… à Paris.

VOIR AUSSI : Un chien revisite "L'Incroyable Voyage" en parcourant 386 kilomètres pour retrouver ses maîtres

Autant dire que Marna Gillian et Sean Purdy, ses propriétaires, ont eu un peu de mal à sauter de joie lorsqu’ils ont appris que leur tendre félin avait été retrouvé de l’autre côté de la Manche. Après sa volatilisation, le couple avait tout mis en œuvre pour le retrouver – coups de fils, affichettes, battues –, en vain. Il s’était finalement résigné à ne jamais revoir sa petite chatte, trouvée dans les rues de Londres, enceinte, quelques années plus tôt.

"Je me suis tout de suite dit que c’était une erreur"

"On a reçu un e-mail il y a à peu près un mois nous disant qu’un chat avait été recueilli à Paris et que sa puce électronique correspondait à notre adresse", a confié Marna à Mashable UK. "Je me suis tout de suite dit que c’était une erreur, jusqu’à ce que nous échangions des photos." 

Car le chat qui apparaît sur les photos envoyées à Marna Gillian et son désormais ex-compagnon a exactement le même motif de pelage au niveau du museau que leur ancien matou. "Moon Unit avait une petite bande très particulière sur le nez, alors dès que nous l’avons aperçue, nous avons su que nous l’avions réellement retrouvée", a poursuivi la Britannique de 39 ans.

https-2f2fblueprint-api-production.s3.amazonaws.com2fuploads2fcard2fimage2f1594392fmoon_unit_2007.jpg
Moon Unit avant sa disparition, en 2008.
MARNA GILLIAN

La chatte, âgée désormais d’une dizaine d’années, aurait été localisée et attrapée dans l’Essonne, près de Paris.

C’est l’association ADAD91, qui œuvre quotidiennement dans le département pour sortir les chats de fourrière, les placer en famille d’accueil et les faire adopter, qui l’a prise en charge et qui a ensuite échangé avec sa famille d’autrefois.

"Je pencherais pour la thèse du voyage clandestin"

"On n’a aucune idée de la manière dont elle est arrivée là-bas. On imagine, dans le meilleur des cas, qu’elle s’est échappée de notre maison, qu’une nouvelle famille l’a adoptée et qu’elle s’est à nouveau enfuie", espère Marna. "En tout cas, je pencherais pour la thèse du voyage clandestin."

https-2f2fblueprint-api-production.s3.amazonaws.com2fuploads2fcard2fimage2f1594492fmoon_unit_2016.jpg
Moon Unit aujourd'hui.
MARNA GILLIAN

Retour au bercail

Quoiqu’il en soit, les retrouvailles ont fini par devenir peut-être aussi périlleuses que son mystérieux périple de huit ans : le week-end dernier, après s’être rendus ensemble à Paris en Eurostar, Marna et Sean ont dû prendre un TVG vers Calais, où les attendait un couple d’ami prêt à embarquer en voiture sur le ferry. Car voyager avec son chat est interdit dans le célèbre train sous la Manche. De son côté, l'ADAD91 s'était arrangée pour lui fournir un passeport animal officiel, lui permettant de revenir sur le territoire anglais.

https-2f2fblueprint-api-production.s3.amazonaws.com2fuploads2fcard2fimage2f1594832fmoon_unit_travelling_home.jpg
Moon Unit dans le TGV, sur le chemin du retour.
MARNA GILLIAN

Aujourd’hui, Moon Unit va bien et vit avec Sean. "Elle ronronne beaucoup, mange, dort et fait tout ce que font les autres chats", raconte Marna. Pour rajouter encore un peu d’étrangeté à l’histoire, elle s’apprête même à retrouver l’un de ses petits, aujourd’hui adulte, et que la Britannique a gardé auprès d’elle pendant tout ce temps.

Pour remercier l’ADAD91, les heureux anciens-nouveaux propriétaires de Moon Unit ont ouvert une page de crowdfunding destinée à lever des fonds pour l'association. À l'heure actuelle, plus de £1 000 livres ont été déjà récoltées.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.