"The Apprentice", "X-Factor", "L'incroyable Famille Kardashian"... De récentes recherches suggèrent qu'être confronté à la richesse des autres nous rendrait bien plus matérialistes que la moyenne.

Les films, les séries, la publicité, les informations... Pour baigner dans le luxe, il n'est plus nécessaire d'être riche tant l'argent est médiatisé. Et apparemment, les images de ces richesses qui ne nous appartiennent pas auraient tout de même une influence sur nos valeurs personnelles. Elles nous rendraient même "intolérant" à la pauvreté, quel que soit notre niveau de revenus, selon une nouvelle étude.

VOIR AUSSI : Kim Kardashian a rencontré Donald Trump pour parler de la réforme des prisons, parce que 2018 part déjà en cacahuète

Menée par le Dr Rodolfo Leyva, professeur du département Médias et Communication de la London School of Economics, l'étude a été mise en ligne dans la revue Media Psychology en juin dernier.

"Un potentiel très fort pour véhiculer des valeurs et des attitudes superficielles"

Pour réaliser son observation, le chercheur a séparé 487 adultes britanniques en deux groupes : un premier a été confronté à des publicité de luxe, des photos de célébrités habillées pour une soirée ou encore des infos sur des personnalités fortunées. Le deuxième a été exposé à des images neutres, allant du métro londonnien à des news concernant les dinosaures, ou encore des paysages divers. 

Ensuite ces deux groupes ont répondu "oui" ou "non" à des questions comme : "Je serais plus heureux si j'étais riche", ou "Les allocations rendent les personnes flemmardes". Et les résultats sont très parlants : "Ils ont prouvé que l'exposition à un contenu materialiste menait à une attitude anti-aide sociale", explique Dr Leyva. Et ce malgré la courte exposition des interrogés. 

Les chercheurs ont ensuite demandé au panel s'ils regardaient ou non 9 programmes télévisés – dont "The Apprentice", "X-Factor", "L'incroyable Famille Kardashian" ou encore "Made in Chelsea". Là encore, les résultats ont prouvé que les spectateurs de ces shows seraient "plus matérialistes et intolérant face à la pauvreté que les autres", au vu des réponses fournies par les concernés. 

"Ces émissions sont pleine de messages médiatiques matérialistes qui sont conçus pour absorber l'audience dans un monde de glamour et de richesse", détaille le Dr Leyva dans l'étude. "Elles ont un potentiel très fort pour véhiculer des valeurs et des attitudes superficielles."

Cependant, il est à noter que l'étude ne précise ni les classes sociales des participants, ni leurs opinions pré-sondage. Difficile donc de savoir si leurs réponses sont les résultats direct des images, ou si elles étaient ancrées bien avant. 

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.