Chats, cochons, perroquets et même chameau, les animaux sont souvent bien meilleurs aux pronostics que vos amis qui se ruinent en paris sportifs.

On se souvient tous de Paul Le Poulpe, l'animal devin qui avait prédit les résultats des matchs lors de la Coupe du Monde 2010. Désormais, ce n'est pas un mais une bonne poignée d'animaux qui sont utilisés pour deviner les scores du Mondial 2018. Et Quartz en a fait une petite liste non exhaustive. 

VOIR AUSSI : Quand des enfants s'entraînent à jouer au foot... façon Neymar

Newton le perroquet (France)

Newton vit à Paris, au Jardin des plantes, et pour la Coupe du Monde 2018, il a troqué sa casquette de perroquet contre celle de parieur. Placé dans une réplique de petit stade de foot, il fait rouler une balle de golf vers le but de l'équipe de son choix et annonce ainsi le futur gagnant. Pour le moment, il a eu raison pour le match Suède-Suisse, mais s’est trompé pour les matchs Japon-Belgique et Angleterre-Colombie. Le volatile a annoncé la victoire de la France sur l'Uruguay en quart de finale. Espérons donc qu'il ne se soit pas laissé influencer par son côté patriote. 

Rabiot la pieuvre (Japon) 

On préfère vous prévenir : cette histoire ne termine pas bien. Rabiot, une pieuvre géante pêchée près d'Hokkaido au Japon a prédit correctement tous les résultats des matchs de poules de l'équipe de son pays. Placée face à trois paniers avec de la nourriture représentant la victoire, la défaite ou le match nul, elle avait visé juste à chaque fois. Malheureusement, le Japon a fini par s'incliner face à la Belgique lundi 2 juillet, et l'animal a été tué puis vendu sur un marché local pour être mangé, comme ses congénères ordinaires. 

Achille le chat (Russie)

Achille n'en est pas à son coup d'essai : en 2017, le chat blanc avait déjà pronostiqué le résultat de la finale de la Coupe des confédérations. Il est désormais de retour pour la Coupe du Monde 2018. D'après l'agence de presse russe R-Sport, c'est sa surdité qui fait de lui un très bon devin, puisque son intuition serait davantage développée que chez ses copains félins. Et c'est sans doute pour cela qu'il a été choisi comme pronostiqueur officiel de la compétition en Russie.

Marcus le cochon (Angleterre)

Point mignon : ce petit cochon du Derbyshire réalise ses pronostics en croquant dans des pommes dans lesquelles sont plantés des petits drapeaux. Sa propriétaire Juliette Stevens est persuadée que son animal est doté de pouvoirs magiques : compréhensible, quand on sait qu'il a déjà prédit le résultat de la Coupe du Monde 2014, l'issue du référendum du Brexit et l'élection de Donald Trump. Aux dernières nouvelles, il annonçait la Belgique, le Nigéria, l'Argentine et l'Uruguay en demi-finale : à moitié possible, donc. 

Shaheen le chameau (Arabie Saoudite)

Moins fiable que les autres, Shaheen le chameau a tout de même prédit avec succès quelques victoires en se dirigeant vers le drapeau du futur gagnant. Comme Achille, il a déjà été sollicité par le passé pour ses talents, notamment lors de la Coupe du Monde 2014.

Et bien sûr, une petite pensée pour Baidianr, le chat chinois qui avait déjà pronostiqué les résultats de six Coupes du Monde, décédé le 3 juillet dernier. Paix à son âme (magique). 

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.