YouTube Music, le nouveau service de streaming musical de Google, est disponible en France dès ce lundi. De quoi concurrencer Spotify, Apple Music et Deezer ?

Moins d’un mois après son lancement aux États-Unis et dans quelques autres pays, l'application YouTube Music débarque en français lundi 18 juin sur iOS, Android et desktop.

Pour la plateforme, le défi est de taille : convertir en abonnés les quelque 80 % de Français qui utilisent jusqu’à présent YouTube comme un service musical gratuit. Et surtout leur faire préférer YouTube Music à Spotify ou Deezer, installés sur le marché depuis dix ans.

VOIR AUSSI : Comment le français Deezer tient le rythme sur le marché du streaming musical

Mashable FR a pu tester l’application YouTube Music en avant-première pendant une semaine, et voici ce que nous en avons pensé.

youtube_music.jpg
Une capture d'écran de la page d'accueil de YouTube Music en version desktop.
Mashable FR

3 raisons de s’abonner :

La lecture en background, c’est sans doute la première fonctionnalité que tout le monde attendait de YouTube Music. Les abonnés de la plateforme, à 9,99 euros par mois, pourront désormais lancer un son sur leur smartphone puis ouvrir une autre application sans que le morceau ne se coupe. Et le vrai plus, c’est que pour 11,99 euros par mois, l’abonné accède à YouTube Premium et bénéficie ainsi de la lecture en background pour tous les contenus vidéos de la plateforme. Le tout sans pub, sur desktop aussi. Une vraie révolution sur YouTube. Attention, la version gratuite de l’appli ne permet pas cela.

La barre de recherche intelligente risque de faciliter aussi la vie des utilisateurs de YouTube Music. La plateforme reprend la fonctionnalité des requêtes suggérées déjà bien pratique sur Google et YouTube. Et surtout, la recherche intelligente permet aussi de faire des requêtes un peu aléatoires avec juste un bout des paroles ou un vague souvenir de la musique. Lorsqu’on tape "chanson hipster sifflement", YouTube Music trouve "Young Folks" de Peter Bjorn and John. Ou quand on cherche juste "New York", YouTube Music suggère immédiatement Alicia Keys et son "Empire State of Mind" quand Spotify reste sur "New York" de Saint Vincent. Vous pouvez aussi vous amuser à taper "chanson hyper malaisante" ou "chanson pour bébé pour dormir".

La possibilité de switcher de la musique à la vidéo marque enfin une vraie différence face aux autres acteurs du streaming musical. Forte de ses milliards de vidéos, la plateforme propose aux utilisateurs de YouTube Music de passer du fichier audio au fichier vidéo (un clip officiel en général) en un swipe sur une grande partie des titres. Mais aussi d’accéder à des concerts, des parodies, des reprises et des tas d’autres contenus vidéo sans jamais quitter l’appli.

youtube_music.jpg

3 raisons de ne pas s’abonner :

Des playlists et recommandations à diversifier. Bien sûr, comme ses concurrents, YouTube Music mise en grande partie sur des playlists suggérées en fonction de la géolocalisation de l’utilisateur (s’il l’a activée) ou de son mood. Lorsqu'on était localisé sur notre lieu de travail ces jours-ci, l’appli nous proposait des playlists "Pause détente" ou "Concentration maximale". Et lorsqu'on se rendait à la salle de sport, c'était plutôt "Faire du sport" ou même un révélateur "Libérer sa colère" ! Pourtant peu importe les titres de ces playlists, on a trouvé que le contenu était souvent très mainstream, axé sur des grands hits passés ou actuels, et laissait finalement peu de place à la découverte – contrairement à ce que proposent Spotify ou Deezer.

"Liker" des chaînes d’artistes ou des chansons devrait permettre d’améliorer les recommandations des algorithmes de YouTube Music mais attention, tous ces clics pourront ensuite être visibles de tous sur votre profil YouTube en ligne. Pour l’éviter, deux solutions : soit il faut veiller à régler les paramètres de confidentialité de notre compte pour garder privées les vidéos "J’aime" et autres abonnements, soit il faut se créer un nouveau compte Google dédié à cet usage – mais du coup vous ne retrouverez pas vos playlists enregistrées et autres préférences dans YouTube Music. Sachez aussi que dans les paramètres, l’historique des vidéos regardées et celui des recherches sont activés de base.

Le mode hors connexion de YouTube Music doit permettre aux abonnés payants d’accéder à tous les morceaux téléchargés mais aussi d’écouter un "Mix hors connexion" téléchargé automatiquement par l’appli même si on n’a pas pensé à le faire – jusqu’à 100 titres sont sélectionnés en fonction de la musique qu’on écoute et qu’on évalue. Sauf qu’à l’usage, on a eu du mal à accéder à notre bibliothèque hors connexion. Dans le métro, alors que le réseau est faible, YouTube Music mouline pour charger la page d’accueil plutôt que de nous laisser accéder à nos téléchargements. On a fini par activer le mode avion pour passer plus vite aux téléchargements. Mais il pourrait a priori s’agir d’un bug de la bêta.

44 millions de Français à séduire

Avec plus de 40 millions de visiteurs uniques mensuels sur YouTube en France, reste à voir combien d’utilisateurs sauteront le pas de YouTube Music, qui, soyons clair, a surtout un intérêt dans sa version payante. Face à des concurrents déjà bien installés sur le marché du streaming musical, la plateforme de Google mise en tout cas sur sa marque de fabrique : la vidéo. À tel point que certains experts croient voir en YouTube Music une "sorte de MTV du 21e siècle".