Oooh, c'est ballot. On est obligés de jouer au lieu de bosser.

Un nouveau virus informatique force les propriétaires d'un ordinateur infecté à lancer une partie de "Player's Unknown Battlegrounds", le deuxième jeu de battle royale le plus populaire du moment (après "Fortnite", soyons honnête). Ce qui est drôle, c'est que contrairement aux autres virus de ce type, celui-ci ne demande aucune somme d'argent, aucune rançon pour libérer l'ordinateur. Il suffit simplement de jouer à "PUBG". Et de finir Top 1 (ça, c'est une blague).

VOIR AUSSI : Un virus informatique d'un nouveau genre oblige les victimes à jouer à un jeu vidéo

Quand un ordinateur est infecté par un programme malveillant, l'usage veut que le pirate à l'origine du virus demande de l'argent pour libérer l'ordinateur. Et il s'agit parfois de beaucoup d'argent. Mais là, comme l'a repéré l'équipe MalwareHunterTeam, le message explique : "Vos fichiers sont cryptés par PUBG Ransomeware! Mais ne vous inquitétez pas! Ce n'est pas si dur de les libérer! Je ne veux pas d'argent! Jouez simplement à 'PUBG' pendant une heure!".

Selon Kotaku, qui a discuté avec des experts informatiques, le PUBG Ransomeware n'est pas vraiment du genre coriace. En réalité, il suffit de jouer 3 minutes au jeu, et non une heure, pour se débarasser du virus. Et, toujours selon Kotaku, un professionnel de l'informatique n'aurait visiblement pas de mal à se débarasser du virus.

Nous, on se demande surtout si ce n'est pas une offensive des accros de "PUBG" pour contrecarrer l'ascension fulgurante de "Fortnite".

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.