Voilà où a commencé l'histoire de Nintendo, référence du jeu vidéo, il y a 128 ans.

La Switch, la Wii U, la Wii, la DS, la Gamecube, la GameBoy Advance... On pourrait continuer ce voyage dans le passé de l'histoire de Nintendo durant longtemps. Jusqu'au mois de septembre 1889, pour être précis, dans la ville de Kyoto, au Japon. C'est là que Fusajiro Yamauchi fonda "Nintendo Koppai", ce dernier terme signifiant "cartes" en japonais.

VOIR AUSSI : Oubliez le futur Pokémon Switch, "Détective Pikachu" arrive enfin en France

Le créateur de la société mythique de jeux vidéo vendait en effet des Hanafudas, un type de jeu de cartes traditionnelles japonaises. L'image inédite en haut de cet article montre la première boutique du fondateur de Nintendo. Elle a été publiée sur Twitter par Florent Gorges, passionné du Japon, fondateur de la société d'édition Omaké Books et auteur d'un ouvrage sur l'histoire de Nintendo.

Les images ont été découvertes par un certain Isao Yamazaki. Selon une traduction de Florent Gorges, celui-ci explique sur son site que l'image confirme que Fusajiro Yamauchi s'appelait à l'origine Fusajiro Fukui et qu'il a été employé par Naoshichi Yamauchi, alors artisan spécialisé dans la construction en bois et en ciment. Sa société s'appellait Haikyo. En 1881, Fusajiro Fukui a été adopté par le propriétaire de la boutique, devenant ainsi Yamauchi. Il devint directeur de Haikyo la même année, selon Florent Gorges, avant de fonder Nintendo en 1889.

Sur l'image ci-dessous, également publiée par Isao Yamazaki, on peut également voir le magasin principal de Nintendo, qui a continué d'exister jusqu'à l'ère Taishô et qui est de nos jours devenu un parc pour enfants.

nintendo1.jpg
Isao Yamazaki/Meiji150

Là, c'est une photo de la rivière Takasegawa avec des ouvriers qui portent du ciment. L'image provient du magazine de Kyoto.

nintendo2.jpg
Isao Yamazaki/Meiji150

Enfin, sur cette dernière image, on trouve la plaque accrochée au bâtiment décrit par Florent Gorges ci-dessus.

nintendo4.jpg
Wikimedia Commons

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.