Dure année que celle qui vient de s'écouler. Heureusement, des jeux vidéo comme "Abzû" ou "Animal Crossing" permettent de s'échapper pendant quelques heures.

On ne va pas se mentir, 2017 n’a pas été une année très joyeuse. Désastres naturels et humains, fake news… Nous avons été bombardés de nouvelles plus déprimantes les unes que les autres. Dans ce genre de moment, quand il devient un peu trop difficile d'interagir avec le monde, nous avons besoin de nous investir dans quelque chose qui nous emmène ailleurs. Et cette année, les jeux vidéo ont rempli ce rôle à merveille.

VOIR AUSSI : Les développeurs de jeux iOS sont désormais tenus d'indiquer aux joueurs le contenu potentiel des "pochettes-surprises"

Les jeux vidéo, de bien des façons, sont des échappatoires presque parfaits. Ils requièrent notre attention complète, nous demandent de regarder, d'écouter, d'interagir et de résoudre des problèmes, pendant que la Terre continue de tourner.

Mais les jeux ne sont pas toujours la meilleure option quand la vie devient trop stressante. À la fin d’une dure semaine de travail (celles qui semblent durer un mois), un action RPG comme "Bloodbourne" n’offrira pas le moment de répit nécessaire. Parfois, même un jeu multijoueur comme "Overwatch" devient frustrant, surtout quand vos co-équipiers sont mauvais ou que vous jouez contre des adversaires trop forts.

C’est là que les comfort games ou jeux de réconfort ont une carte à jouer. On parle ici des jeux capables de vous envelopper avec de la musique réconfortante, des couleurs, des personnages et des objectifs sans stress. Des jeux qui vous embrassent comme une soirée au coin du feu, et qui sont capables de faire fondre le monde froid et oppressant qui nous attaque toute la journée.

Un jeu comme "Flower" est un bon exemple. Vous incarnez le vent. Oui le vent. Le but est simple : guider et amasser des pétales de fleurs au travers d’environnements colorés, expérimentant une liberté presque totale. Vous ne vous étiez jamais demandé ce que ça faisait d'être le vent ? Maintenant vous savez.

"Abzû", dans la même veine que "Flower", est un jeu dans lequel vous pouvez explorer les fonds marins, nager avec des dauphins, poissons, et même des baleines. Ici, le but est de trouver des runes qui permettent de restaurer la vie dans le fond des océans. Mais l’œuvre retient surtout l’attention pour ses magnifiques vignettes et sa musique calme, qui rendent l’expérience particulièrement paisible.

La vraie vie, mais en mieux

Un article sur les jeux vidéo et "l’escapisme" ne pourrait pas être complet sans parler d’"Animal Crossing", "Harvest Moon" et "Star Dew Valley", sortes de simulateurs de vie et de gestion de villages. Il n'y a probablement rien de plus relaxant que d'interagir avec les habitants, décorer sa maison et vivre sa vie comme vous l’entendez.

Ces jeux sont la définition même du laxisme. Même si ceux-ci intègrent quelques objectifs, comme faire pousser des champs ou rembourser un prêt, il est tout à fait possible de les ignorer et de vaquer à d’autres occupations. Si vous voulez aller pêcher, vous pouvez tout simplement aller pêcher. Rien ne vous en empêchera.

Ces jeux possèdent également ce qui doit être les plus charmantes musiques qui soient. Bizarrement, les corvées semblent être beaucoup plus faciles dans les jeux vidéo que dans la vraie vie, et donnent presque le même sentiment de satisfaction une fois terminées.

Il y a cependant parfois plus de confort dans la familiarité. On parle ici des jeux de votre enfance, dans lesquels vous avez investi des centaines d’heures, avec des personnages et des systèmes que vous connaissez par cœur. Ces chouchous peuvent parfois sembler les plus réconfortants, surtout s’ils ne sont pas trop difficiles ou s'ils offrent une difficulté peu élevée.

https_2f2fblueprint-api-production.s3.amazonaws.com2fuploads2fcard2fimage2f6824612ff5081963-c7f0-43f5-ab81-bc97d236bcd0.jpg
BETHESDA

Des jeux comme "Grand Theft Auto" ou "Syrim" et "Oblivion" sont tous de grands open world dans lesquels de nombreuses personnes se sont investies à un moment ou à un autre de leur vie. Les revisiter, et pouvoir y faire ce que vous voulez, que ce soit recommencer à zéro, explorer des zones connues ou tuer tout ce qui bouge, peut être relaxant, et même cathartique. Se replonger dans des vieux jeux, comme les classiques "Super Mario World", "Diablo 2" ou "Sonic the Hedgehog", permet aussi de faire remonter un sentiment de nostalgie et de réconfort, grâce à leurs sons et visuels dépassés. 

Peu importe, au final, votre recette maison pour vous couper un peu du monde. Il est important de le faire de temps en temps pour essayer d’oublier vos problèmes pendant quelques heures. Et quoi de mieux qu’un jeu vidéo pour ça ?

– Adapté par Fabien Jannic-Cherbonnel. Retrouvez la version originale sur Mashable.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.