Les plateformes de vidéos à la demande investissent des millions pour produire des créations originales. Pourtant, une étude Nielsen prouve que leurs abonnés ont largement plus tendance à regarder d’anciens contenus.

En 2017, Netflix aura dépensé 6 milliards de dollars pour développer des contenus originaux, Amazon Prime 4,5 milliards et Hulu 2,5 milliards. Mais il se trouve que les abonnés de ces plateformes préfèrent largement y regarder des contenus connus déjà diffusés au cinéma ou à la télévision.

VOIR AUSSI : Si vous saviez tout ce que fait Netflix pour que vous regardiez "Stranger Things"

80 % de temps passé sur le catalogue des acquisitions

Une nouvelle étude Nielsen, relayée par le site MediaVillage, révèle que seul 20 % du temps passé sur les plateformes de SVOD est consacré aux contenus originaux, tandis que les 80 % restants (une écrasante majorité) se concentrent sur le catalogue des acquisitions. Les abonnés vont donc plus vers des séries populaires qu’ils ont ratées à la télévision ou des films qui ne sont plus à l’affiche en salles.

Des contenus originaux pour attirer les abonnés 

Pourtant les investissements record de Netflix et consorts ne sont pas vains pour autant. "Ce qui motive les inscriptions et les renouvellements, c’est peut-être les créations originales, mais notre étude montre que la majorité du temps de visionnage est passée sur le catalogue des acquisitions", explique Steve Hasker, directeur général Nielsen, à MediaVillage.

Les séries et autres productions originales servent donc clairement de "tête de gondole" pour attirer les spectateurs. Quartz rappelle ainsi qu’entre mars et septembre, le nombre d’abonnements quotidien à la plateforme Hulu a augmenté de 98 % grâce au succès de la série originale "The Handmaid’s Tale".

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.