Le nouveau jeu de Gameloft fait une proposition alléchante. Un jeu de tir, uniquement multijoueur, avec un aspect compétitif et disponible seulement sur smartphone. On est curieux.

Gameloft dévoilait, jeudi 28 septembre, son nouveau titre : "Modern Combat Versus", un FPS multijoueur aux allures de "Call of Duty" et aux ambitions e-sports, avec un gameplay proche des jeux de combat en arène. Sa particularité ? Il n’est disponible que sur mobile, en free-to-play.

VOIR AUSSI : Jésus, Bouddha et Zeus se mettent des grosses claques dans le jeu de combat "Fight of Gods"

"Modern Combat 5", prédécesseur de ce nouvel opus, sorti en 2014, était un jeu de guerre sur mobile saisissant de réalisme, avec des graphismes léchés et un contenu conséquent. Mais, à l’instar des jeux consoles dont il s’inspirait, le titre était aussi terriblement convenu, avec un scénario et des personnages très classiques. Vraiment jouissif si l’on avait envie de bourriner sur du terroriste, ennuyant si l’on cherchait une histoire originale.

"On a tout misé sur l’aspect compétition"

Les amateurs attendaient donc de ce "Modern Combat Versus" qu’il prenne quelques libertés et s’affranchissent des écueils du genre. Gameloft a décidé de prendre à rebours ces attentes en proposant un titre uniquement basé sur le multijoueur. "Ce qu’on embrasse en premier, c’est vraiment le gameplay. On cherche à faire un jeu en 4 contre 4, multijoueur et compétitif par excellence", explique Kieran Oleary, global product marketing lead chez Gameloft à Mashable FR. "On a tout misé sur l’aspect compétition et sur nos agents qui sont uniques en leur genre."

Et c’est là que le titre fait une proposition qui détonne et intrigue. Vous en connaissez beaucoup, des jeux de combat en arène du type de "Paladins" ou "Overwatch" sur smartphones, accessibles à tout le monde ? Nous aucun. Comme ces deux titres, le principe de "MCV" sera de conquérir et de défendre des zones en fondant toute sa stratégie sur le team building, c'est-à-dire la capacité à coordonner les qualités de chacun des agents noms donné aux personnages pour battre l'adversaire. Chacun de ces agents possède une arme et des compétences spécifiques, ainsi qu'une catégorie particulière (attaquant, défenseur, spécialiste ou assassin).

Techzamazing

Un jeu e-sport sur mobile ?

"Dans cet écosystème qu'on essaye d'avoir le plus stratégique possible, on veut capitaliser sur les spécificités des agents (...), et avec ce mode de jeu qui est la conquête de zones, on dépasse le cadre du shoot first/kill first. En orchestrant les talents des différents personnages, les joueurs seront aussi bien capables de conquérir un terrain que de le défendre ensuite", affirme Kieran Oleary à Mashable FR. Ce type gameplay, presque nouveau sur mobile, est accompagné d'un travail sur l'esthétique assez conséquent.

Le jeu bénéficie ainsi de technologies (physically-based rendering, image based lighting, high dynamic range), qui lui donnent un aspect vraiment léché. Il bénéficie d'un framerate constant à 30 images par seconde et le design des personnages est clairement très, très soigné, avec de nombreux détails. "On fait une promesse. On veut franchir un fossé visuel et proposer une signature. On veut aller chercher une qualité digne de celle qu'on avait sur des consoles comme la PS3 et la Xbox 360. Il y a des limitations liées au hardware évidentes, mais sur cet aspect-là, on veut passer une barrière entre le jeu mobile et console", explique à nouveau Kieran Oleary.

mcvs_agent_mi-nu.jpg
Salut, toi.
Gameloft

Les temps de chargement ne sont pas excessifs et les parties sont assez fun

Après avoir pu passer un peu de temps sur ce "MVC", on a été plutôt satisfait du résultat. Les temps de chargement ne sont pas excessifs, le matchmaking se fait sans problème et les parties sont assez fun. Le point positif, si l'on compare le jeu au précédent opus de la série, c'est le tir automatique : il suffit de viser sur l'adversaire pour commencer à tirer. Du point de vue de la maniabilité, c'est très agréable. Maintenant, il faut avouer que les spécificités des agents et le team building n'ont eu un impact que très limité dans nos parties. Chacun essaie surtout de défoncer l'adversaire.

La proposition reste agréable et on espère que "MVC" tiendra toutes ses promesses, notamment sur les features que le studio promet ajouter à l'avenir. Et, si l'engouement est au rendez-vous, l'ambition de Gameloft est de proposer un véritable jeu e-sport sur mobile. Le studio est déjà soutenu par l'Electronic Sports League (ESL), avec qui il a noué un partenariat. Après "Clash Royale" et "Hearthstone", les deux premiers titres à avoir tenté de faire entrer l'e-sport sur mobile, le titre de Gameloft séduira-t-il les hardcores gamers ? On attend de voir.

Au passage, Gameloft sort pour l'occasion une série de publicités un peu débiles et qui nous ont bien fait marrer. On vous pose le premier épisode là.

Gameloft

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.