Des chercheurs de l'université de New York tentent de déterminer les préférences musicales des psychopathes. Pour pouvoir mieux les identifier sans leur consentement.

Les chansons qu’on écoute en disent beaucoup sur nous. Vraiment beaucoup. À tel point que des scientifiques pensent pouvoir bientôt détecter des psychopathes rien qu’en mettant le nez dans nos playlists enregistrées sur n’importe quelle plateforme de streaming musical.

Le Guardian révèle les résultats "préliminaires et non publiés" d’une équipe de chercheurs de l’université de New York qui s’est intéressée aux préférences musicales de personnes psychopathes ou non. Au cours de leur étude, les scientifiques ont comparé les goûts musicaux de 200 personnes en fonction de leurs résultats à une batterie de tests psychologiques. Et ils ont remarqué que certaines chansons semblaient plus populaires auprès des psychopathes.

VOIR AUSSI : Spotify a tué les intros musicales des chansons

Si le site Valeurs actuelles n’a pas hésité à titrer que "les psychopathes préfèrent le rap à la musique classique", les résultats non définitifs des chercheurs sont un peu moins catégoriques. Les titres "No Diggity" de Blackstreet et "Lose Yourself" d’Eminem font en effet partie des chansons "remarquablement populaires" auprès des psychopathes quand les fans de "My Sharona" de The Knack et "Titanium" de David Guetta et Sia étaient parmi les moins psychopathes. Mais Pascal Wallish, qui dirige l’étude, n’a pas voulu révéler les chansons au pouvoir prédictif le plus fort pour ne pas biaiser de futurs tests à réaliser.

"Si les psychopathes ont des préférences claires et solides pour certaines chansons, leurs playlists pourraient être utilisées pour les identifier"

Intrigués par ces résultats, les scientifiques veulent désormais étendre leur étude dans un but bien précis : "Si les psychopathes ont des préférences claires et solides pour certaines chansons, leurs playlists pourraient être utilisées pour les identifier", avance le Guardian. Si le lien entre goûts musicaux et psychopathie se confirme, l’équipe pourrait établir une liste de titres à surveiller et se servir des playlists composées sur les plateformes de streaming musical pour repérer des psychopathes sans leur consentement.

Et lorsqu’on parle de psychopathes, il ne s’agit pas forcément de personnalités comme Hannibal Lecter dans "Le Silence des agneaux" ou Alex dans "Orange mécanique" – qui eux d’ailleurs écoutent du Beethoven et du Wagner. Le spectre psychopathe touche bien plus de monde qu’on ne le croit. "Les médias représentent les psychopathes comme des tueurs à la hache et des serial killers, mais la réalité n’est pas aussi évidente ; ils ne sont pas tous comme le Joker dans 'Batman'. Ils peuvent travailler juste à côté de vous, ils se fondent dans la masse. Ils sont comme de la matière noire psychologique", décrit Pascal Wallish.

Comme le rappelle le Guardian, une autre étude menée en ligne par le psychologue Kevin Dutton et le média Channel 4 suggère que "les psychopathes préfèrent le rap plutôt que la musique classique ou le jazz". Mais ajoute aussi qu’ils lisent plutôt le Financial Times que d’autres journaux…

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.