Il y a quelques semaines, Ed Skrein déclinait un rôle dans le reboot de "Hellboy" après avoir découvert que le héros était d’origine asiatique. Accusés de whitewashing, les studios Lionsgate viennent de lui trouver un remplaçant : Daniel Dae Kim.

Daniel Dae Kim est loin d’être un inconnu pour les accros du petit écran. Pendant six ans, il a incarné Jin-Soo Kwon dans "Lost", avant de jouer pendant sept ans le rôle du flic Chin Ho Kelly dans "Hawaï Five-0". Et bientôt, l’acteur prendra les traits du Major Ben Daimio, un agent mi-homme mi-jaguar, dans le reboot du comic "Hellboy" attendu pour 2018 aux côtés de David Harbour et Milla Jovovich, d’après les informations exclusives de Variety.

VOIR AUSSI : Un directeur de casting dit que les Asiatiques "ne sont pas très expressifs", Internet répond

En choisissant Daniel Dae Kim, un acteur américain d’origine sud-coréenne, les studios Lionsgate tente de se rattraper après la polémique de whitewashing survenue à la fin de l’été. Sur les réseaux sociaux, l’annonce de l’acteur américain Ed Skrein dans le rôle du Major Ben avait été largement critiquée par les internautes, énervés de voir une fois de plus un visage caucasien préféré pour incarner un personnage d'origine asiatique. 

"Une tendance inquiétante qui consiste à dissimuler les histoires des minorités ethniques"

Gêné par la controverse, Ed Skrein avait fini par renoncer à ce rôle. "Il est clair que représenter ce personnage d'une manière culturellement exacte a de l'importance pour les gens, et que négliger cette responsabilité perpétue une tendance inquiétante qui consiste à dissimuler les histoires des minorités ethniques et leurs voix dans les arts. Je pense qu'il est important d'honorer et de respecter ça", confiait le Britannique de 34 ans dans un post Twitter.

Et cette polémique est loin d’être la première à Hollywood. Ces dernières années, les exemples de whitewashing se suivent et se ressemblent. Les choix de Scarlett Johansson dans "Ghost in the shell", Tilda Swinton dans "Doctor Strange" ou encore Nat Wolff dans "Death Note" avaient eux aussi été largement critiqués.

"La représentation de la diversité ethnique est importante (…) C'est de notre responsabilité de prendre des décisions morales dans ces temps difficiles et de donner de la voix pour le vivre-ensemble. Mon espoir est, qu'un jour, ces décisions deviennent moins nécessaires et que nous puissions aider à faire de la représentation équitable dans les arts une réalité", espère à présent l’acteur Ed Skrein.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.