Suite aux propos d'un directeur de casting d'Hollywood qui soutenait que les Asiatiques n'étaient pas assez expressifs pour être de bons acteurs, les internautes ont lancé un hashtag, #ExpressiveAsians, pour lui prouver le contraire.

Les acteurs asiatiques sont-ils vraiment moins expressifs que leurs collègues blancs ?

VOIR AUSSI : L'association mondiale des clowns pense que le film "Ça" dénigre la profession

Les internautes asiatiques se sont rués sur Twitter pour exprimer leur colère après qu'un directeur de casting d'Hollywood a soutenu que les acteurs asiatiques étaient plus difficiles à sélectionner car ils ne sont "pas très expressifs".

Dans une interview publiée par Paste Magazine, la sociologue Nancy Wang Yuen se remémore une discussion avec un directeur de casting non identifié dans l'article. "Je travaille avec beaucoup de personnes différentes et les Asiatiques sont un vrai défi à sélectionner car beaucoup de directeurs de casting ne les trouvent pas très expressifs", aurait dit ce directeur à la sociologue.

"Ils sont très fermés sur leurs émotions… là où ils devraient jouer et faire une sorte de performance… c'est un défi."

Cette déclaration a évidemment outré les Asiatiques, qui ont foncé sur Twitter pour exprimer leur colère. L'auteure Maurene Goo a lancé le hashtag #ExpressiveAsians (Asiatiques expressifs) pour montrer aux directeurs de casting du monde entier la diversité des expressions faciales produites par les personnes originaires des différents pays d'Asie.

"Peut-on lancer #AsiatiquesExpressifs ?"

"C'est blanchement intéressant."

"J'adore ce hashtag mon dieu, C'EST MON HEURE DE GLOIRE"

"Ah donc les Asiatiques ne sont expressifs hein ? Essaie-moi, Hollywood"

"'Les Asiatiques ne sont pas très expressifs'."

"Mon préféré"

"Ouf... Heureusement qu'ils ont choisi une actrice super expressive à la place."

La sociologue était interviewée suite à la sortie de son livre "Reel Inequality : Hollywood Actors and Racism", dans lequel elle déclare que 77 % des annonces de casting pour Hollywood s'adressent aux acteurs blancs.

Le magazine cite plusieurs exemples récents de whitewashing à Hollywood, comme le choix de Scarlett Johansson pour jouer l'héroïne de "Ghost in the Shell" ainsi que le choix d'Ed Skrein pour jouer un personnage à moitié Asiatique dans le futur "Hellboy". Suite à une polémique autour de ce dernier film, l'acteur a abandonné le rôle afin que la production sélectionne un acteur adapté.

– Adapté par Charlotte Viguié. Retrouvez la version originale sur Mashable.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.