RESPECTEZ MA DIFFICULTÉ.

Dans un peu moins de deux mois, le 17 octobre, nous pourrons enfin mettre les mains sur "South Park : L'Annale du Destin", la suite très attendue du génial "Baton de Vérité". Mais, contrairement à son prédecesseur développé par Obsidian Entertainment, ce nouvel opus a été conçu et créé par Ubisoft San Francisco, qui s'est visiblement lâché sur quelques options.

VOIR AUSSI : Le livre "La Ferme des animaux" de George Orwell va être adapté en jeu vidéo

Quelques journalistes américains ont pu mettre les mains dans le cambouis et passer plusieurs heures sur le jeu. Et ils se sont rendus compte d'une chose plutôt étonnante : la difficulté du jeu change en fonction de la couleur de peau choisie. Plus on est noir, plus c'est difficile. Et plus la couleur de peau est claire, plus c'est simple. Le niveau de difficulté est donc à régler lors de la création du personnage et, durant ce processus, on entend la voix d'Eric Cartman répéter : "Ne t'inquiète pas, ça n'affecte pas le combat. Seulement tous les autres aspects de ta vie." Du "South Park" pur jus.

Mais est-ce vraiment étonnant de la part de Matt Stone et Trey Parker, créateurs de la série animée, qui ont participé à l'ensemble du développement du jeu ? Non, vraiment, pas du tout. Appremment, selon la capture vidéo réalisée par Eurogamer, la difficulté (et donc votre couleur de peau) a aussi un impact sur l'argent que vous gagnez (sans commentaire) et la manière dont les autres personnages s'adressent à vous.

Eurogamer

C'est, en deux mots, une petite réflexion sur le racisme dans la société américaine, mise à la sauce bien piquante de "South Park".

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.