Mashable FR est à Tokyo pour découvrir les nouveaux animes de Netflix. L'occasion de jeter un œil au futur catalogue de la plateforme de streaming et de vous en dire plus.

Tranquillement, sans se presser, Netflix a dépassé les 100 millions d’abonnés à travers le monde. Désormais disponible dans une vingtaine de langues différentes – contre 7 en 2012 – le service de streaming sur abonnement entend s’installer durablement grâce à des productions originales venues du monde entier – de la nullissime série française "Marseille" à la génialement brésilienne "3%".

VOIR AUSSI : "Castlevania", "The Witcher", "Skylanders" : Netflix part à la conquête des gamers

Et Netflix investit également dans les animes japonais, dont le succès croissant hors de l’archipel n'est plus à démontrer. On connaissait déjà l'existence de l'adaptation à venir de "Death Note" en live-action, ou l'arrivée de nouveaux animes sur la plateforme tels que "Fate/Apocrypha" ou "Cyborg 009". À l’occasion d’un évènement organisé à Tokyo à destination de la presse et auquel Mashable FR participe, l’entreprise créée par Reed Hastings a annoncé, ce mercredi 2 août, l’arrivée de nouvelles séries d’animation sur la plateforme.

Le premier est un classique, voire même LE classique de l’animation japonaise par excellence. Non, ce n’est pas "Dragon Ball Z "mais "Saint Seiya", les fameux "Chevaliers du Zodiaque" que toutes les générations ont vu dans un nombre incroyable d’adaptations et de spin-off depuis 30 ans, dont le terrifiant film de 2014 qui nous avait tous dégoûtés des cinq chevaliers. Que sait-on de cette nouvelle adaptation ? Pas grand chose, si ce n'est qu'Eugene Son ("Avengers : Secret Wars") sera à la tête du projet question écriture et que la société Toei sera à la production. Pour l'heure, aucune image de la série n'a encore été révélée, si ce n'est le visuel réalisé par Masami Kurumada.

Des productions originales qui dépotent pour 2018

Netflix a également révélé l’adaptation de plusieurs mangas en séries originales, avec trois bandes annonces disponibles sur YouTube depuis quelques heures. Il y a d’abord le très attendu "Devilman crybaby", réalisé par le maestro de l'animation Maasaki Yuasa ("Adventure Time", "Mind Game"), notamment primé au festival international du film d’animation d’Annecy pour "Lou et l’île aux Sirènes". "Devilman crybaby", classique du genre shonen, sorti dans les années 1970, raconte l’histoire d’Akira, un jeune homme vivant dans un monde en proie à la panique depuis que les démons ont été relâchés de leur enfer de glace.

Netflix

Arrêtons-nous également sur le très long teaser de "A.I.C.O. Incarnation", qui dure plus de quatre minutes. Au Japon, durant l’année 2035, un accident connu sous le nom de "Burst" a créé une forme de vie artificielle incontrôlable et néfaste, connue sous le nom de "Matière". Deux années plus tard, une jeune fille de 15 ans, prénommée Aiko Tachibana, qui a perdu ses parents à cause du "Burst", apprend que son corps renferme le secret de cette matière. On vous laisse découvrir le teaser :

Netflix

Enfin, il y a "Kakegurui", un objet étrange dont les premières images nous ont un peu laissé de marbre. Le principe ? Des adolescents qui s'affrontent aux jeux de carte, aux paris, constamment, à coup de millions, dans ce qui semble être une sorte d'énorme école dédiée aux gains et à la perte d'argent.

Netflix

"The Lost song", un anime chantant qui donne l'eau à la bouche

Bon, ça, c'était pour les animes dont nous disposons de quelques images. Mais à l'occasion de son évènement tokyoïte, Netflix nous a aussi dévoilé quelques informations et images supplémentaires. En particulier, Mashable FR a retenu l'arrivée d'un anime original Netflix nommé "The Lost song", qui prend place dans un univers de fantasy où deux jeunes filles, grâce aux pouvoirs de mystérieuses chansons, vont pouvoir modifier la marche du monde. 

La première, Rin, aime manger, boire, danser dans son petit village verdoyant. La seconde, Finis, vit dans le palais royal de la capitale de son pays et passe ses journées dans la solitude la plus totale. Elles vont toutes les deux mêler leurs destins pour vaincre l'ombre qui cours sur le royaume. Visuellement léché, avec une thème musical très efficace, "Lost song" promet beaucoup aux amateurs de fantasy. 

Netflix a également abordé le cas de "B: The Beginning", une autre série originale prévue pour 2018. Un corps trouvé dans une fôret, un flic légendaire et une nouvelle race d'humains menacée par un groupe maléfique nous ont largement donné le sentiment qu'on avait affaire à un thriller mêlé de science-fiction qui s'annonce assez épique. Pas mal, non ? On vous en dit plus dès que possible. 

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.