Le jour où Chester Bennington a été retrouvé mort, Chris Cornell, chanteur du groupe Soundgarden qui s'est suicidé en mai et dont la voix de Linkin Park était proche, aurait fêté ses 53 ans.

Il avait 41 ans et a été retrouvé sans vie, jeudi 20 juillet. Chester Bennington était la voix de Linkin Park, l'un des groupes de nu-metal les plus mondialement connus. Un triste événément qui laisse une génération de fans éplorés. Ce décès est traité "comme un possible suicide".

VOIR AUSSI : Danser et écouter de la musique nous rend plus heureux, surtout si on le fait à plusieurs

On fait remarquer que cette disparition brutale intervient après celle de Chris Cornell, chanteur du groupe Soundgarden et icône du grunge, qui s'est ôté la vie en mai dernier. Les deux hommes étaient de très proches amis et avaient fait une tournée ensemble à la fin des années 2000. Mais ce qui laisse d'autant plus perplexe, c'est que Chris Cornell aurait fêté ses 53 ans l'exact jour où le chanteur de Linkin Park a été retrouvé mort.

Les anniversaires douloureux, une épreuve difficile

Lorsque Chris Cornell est décédé plus tôt dans l'année, Chester Bennington avait chanté "Hallelujah" de Leonard Cohen à ses funérailles. Sur Twitter, il avait partagé un souvenir ému de son ami. "Je ne peux pas imaginer un monde sans toi", avait-il écrit.

chester-twitter.jpg

Pour l'heure, aucune note n'a été retrouvée et rien ne permet d'affirmer que le probable suicide de Chester Bennington est un hommage direct à celui de Chris Cornell. Reste que les psychologues et spécialistes en prévention du suicide savent bien que les anniversaires de décès, et de façon générale, les dates-clés liées à des épreuves douloureuses, sont des moments difficiles à gérer émotionnellement pour les proches, en particulier chez les personnes dépressives ayant déjà eu des pensées suicidaires.

"Les anniversaires font ressortir le terrible sentiment que la personne partie n'est plus parmi nous"

Or, Chester Bennington s'était déjà publiquement exprimé sur sa dépression – et sa dépendance aux drogues et à l'alcool. "Les anniversaires font ressortir le terrible sentiment que la personne partie n'est plus parmi nous", fait remarquer Julie Cerel, présidente de l'Association américaine d'études sur le suicide. "Cela en fait un moment à risque pour les personnes qui demeurent sans espoir", ajoute-t-elle, jointe par Mashable. La spécialiste précise que pour traverser ce type d'épreuves au mieux, il est recommandé de le planifier pour l'appréhender aussi sereinement que possible : par exemple, en matérialisant une date d'anniversaire par un acte symbolique (comme le fait de préparer un gâteau comme on l'aurait habituellement fait), ou en se forçant à partir en vacances lors du premier Noël passé sans l'être défunt plutôt que de rester chez soi. Dans un cas comme dans l'autre, le fait d'organiser quelque chose permet de mieux gérer le flot d'émotions que l'on traverse nécessairement ce jour-là.

Surtout, il est important de ne pas rester seul et de communiquer sur ce que l'on ressent. Par exemple, en verbalisant sa douleur et en la partageant avec ses proches. Et si le sentiment de désespoir se fait trop insoutenable, il est urgent de consulter. À ce propos, nous vous recommandons de vous rapprocher de Suicide Écoute ou encore de vous renseigner sur le portail Info Suicide par exemple.

"Mon message est le suivant : chacun d'entre nous est important", rappelle Amelia Lehto, vice-présidente de Six Feet Over, un groupe de prévention du suicide américain du Michigan. Qu'importe vos galères ou encore la façon dont ceux que vous admirez sont morts, votre vie est importante", ajoute celle qui tient à ce que les fans de Chester Bennington et de Chris Cornell n'oublient pas que l'espoir est un sentiment moteur.

– Adapté par Émilie Laystary. Retrouvez l'article original sur Mashable.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.