Netflix, qui propose le premier service de streaming sur abonnement au monde, multiplie les annonces sur de nouvelles productions originales inspirées de jeux vidéo. Tour d’horizon.

La nouvelle est tombée ce 25 mai au petit matin. La série animée inspirée des jeux vidéo "Castlevania", dont la production a été annoncée en février dernier, a désormais sa date de sortie et sa première bande-annonce.

VOIR AUSSI : Appel à toutes les unités : Netflix cherche toujours une solution pour sortir "Okja" en France

Le 7 juillet prochain, le dernier survivant de la famille Belmont, en prise avec Dracula, débarquera sur Netflix pour une première saison découpée en quatre épisodes de trente minutes chacun. Dans une bande-annonce rétro à souhait, à la sauce Nintendo et NES, Netflix nous met parfaitement dans l'ambiance du jeu d’action-plateforme culte.

Netflix

L’adaptation de cette franchise, lancée en 1986 par Konami et déclinée en plus de vingt épisodes à ce jour, a été produite par Adi Shankar ("The Grey", "Dredd"). Dans un entretien à Game Revolution en février, celui-ci promettait d’ailleurs qu’il s’agirait "de la meilleure putain d’adaptation de jeux vidéo jamais réalisée". Vraiment ?

Il faut dire que ces dernières années, les adaptations de jeux vidéo en film se sont multipliées : "Assassin’s Creed", "Warcraft", "Resident Evil", "Alone in the Dark", "Final Fantasy"… Des dizaines de films adaptés de jeux ont vu le jour, la plupart du temps avec un résultat plus que mitigé. C’était tout le sujet de l'émission Crossed de Karim Debbache ou celui de cet épisode de l’émission BiTS de ARTE.

Arte

Netflix, Activision et Zelda : le rapprochement entre séries télé et jeux vidéo

Quid des jeux vidéo adaptés en série ? Finalement, le nombre d’adaptations est assez pauvre, voire nul, et les producteurs semblent frileux à l'idée de se plonger dedans après l’échec retentissant de l’adaptation de la franchise "Myst" par Hulu. Mais cela ne semble pas effrayer la plateforme Netflix qui, en plus de "Castlevania", a fait une annonce particulièrement alléchante pour les gamers, le 17 mai dernier : l'adaptation de "The Witcher" en série. Développée par les Polonais de CD Projekt, "The Witcher" est à la base un recueil de nouvelles écrites par Andrzej Sapkowski.

Le jeux vidéo nous plonge dans les aventures de Geralt de Riv, un chasseur de monstre (un witcher) évoluant dans un monde médiéval-fantastique particulièrement sombre. Trois jeux sont sortis, dont le dernier, le génial "The Witcher III: Wild Hunt" en 2015 sur PC, Xbox One et PlayStation. Pour sa part, la série sera réalisée par Tomasz Baginski, cinéaste polonais et familier du jeu, puisqu'il a conçu les cinématiques d'intro des trois opus.

Netflix ne compte d'ailleurs pas s'arrêter et veut toucher les très jeunes joueurs en produisant une série inspirée de "Skylanders"

Mais ce n'est pas tout. En 2015, les rumeurs vont bon train sur une possible adaptation du cultissime "The Legend of Zelda" en série télévisée. La nouvelle avait fait le tour du Web après la publication d'un article du Wall Street Journal en février 2015. Le quotidien américain affirmait, selon une source "très au fait du sujet", que la série serait un "'Games of Thrones' pour toute la famille" et qu'elle serait basée sur l'histoire d'un jeune garçon nommé Link devant sauver une certaine princesse Zelda dans le monde fantastique d'Hyrule...

Malheureusement, un entretien au Times de Satoru Iwata, CEO de Nintendo, avait douché les espoirs des fans : "Je n'ai rien de plus à partager (...) mais je peux au moins confirmer que l'article en question n'est pas fondé sur des informations correctes". Il n'avait toutefois pas directement réfuté la possibilité d'une série adaptée de "The Legend of Zelda", ni des discussions entre Netflix et Nintendo.

Même si "The Legend of Zelda" ne voit jamais le jour en série télévisée, l’engouement de Netflix pour l’adaptation de jeux vidéo semble évident. Et on se dit que la motivation de la plateforme de streaming a une raison simple : le marché tentaculaire que représente le marché du gaming aujourd’hui. En effet, "Castlevania" et "The Witcher" ne sont pas deux choix innocents. Le premier touche un public âgé et nostalgique des premières franchises à succès de Nintendo, tandis que le deuxième touche également une plus jeune génération de joueurs amateurs de RPG épique. Netflix ne compte d'ailleurs pas s'arrêter et veut toucher les très jeunes joueurs en produisant une série inspirée de "Skylanders", une licence de jeux d'action-aventure pour enfants et ado édités par Activision. Depuis 2011, un nouveau "Skylanders" sort chaque année, accompagné d'une figurine similaire aux Amiibo de Nintendo.

Netflix

Cette nouvelle série, intitulée "Skylanders Academy", a été créée par Activision Blizzard Studio, le tout récent studio de production cinématographique de Activision, qui veut développer sur petit et grand écran l'univers de ses jeux. Le rapprochement entre séries télévisées et jeux vidéo est-il acté ? On verra le succès de "Castlevania" et "The Witcher", mais nul doute qu'il y a un marché à prendre.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.