Sortira ou sortira pas en salles "Okja" ? Alors qu’on pensait que la messe était dite pour le nouveau film en compétition au Festival de Cannes, Netflix nous assure être toujours à la recherche d’une solution pour diffuser "Okja" au cinéma en France.

On a tant parlé de la polémique autour de la présence de Netflix au Festival de Cannes qu’on n’a presque oublié de parler du film en lui-même. Et pourtant, le nouveau long-métrage du réalisateur sud-coréen Bong Joon-ho mérite d’être vu. Une jolie histoire d’amitié entre une jeune fille et son animal un peu bizarre, une chouette esthétique de conte et un fort message politique sur l’exploitation des animaux par l’industrie agroalimentaire : voilà ce qu’on retiendra de cette première production made in Netflix à Cannes.

VOIR AUSSI : La polémique Netflix au Festival de Cannes, saison 1 épisode 6

okja-photocall.jpg
Le casting du film "Okja" au Festival de Cannes, le 19 mai 2017.
Mehdi Chebil / France 24

Et si on avait cru comprendre que "Okja" ne sortirait jamais dans les salles française – remettant ainsi en cause, pour certains, son statut d’œuvre cinématographique – hé bien on s’était trompés. Pas question pour Netflix de se plier au sacro-saint principe de chronologie de médias qui obligerait la plateforme à attendre 2020 avant de pouvoir mettre en ligne le film pour ses abonnés français et irait contre toute logique financière. Mais il existe peut-être d’autres solutions. En tout cas, Netflix les cherche.

Des séances de cinéma gratuites ?

Si un lancement limité dans certaines salles avec un visa temporaire du CNC a d’abord été imaginé, aujourd’hui la plateforme de Reed Hastings pencherait plutôt pour des sessions ouvertes et gratuites, nous assure-t-on chez Netflix. Histoire que ceux qui veulent vraiment voir "Okja" au cinéma (et payer leur entrée plus cher qu’un mois d’abonnement chez Netflix) puissent le faire.

Ce vendredi matin lors de la première mondiale du film diffusée devant les journalistes et invités du Festival de Cannes, les sifflements et les applaudissements se sont partagés le terrain lorsque le logo Netflix est apparu sur l’écran du Grand Théâtre Lumière. Un écran visiblement mal réglé qui a contraint à l’arrêt de la projection, avant de reprendre (du début) quelques minutes plus tard.

Si le Festival de Cannes a très rapidement dégaîné un communiqué évoquant un "incident technique", il n’a pas fallu longtemps pour que certains soupçonnent un sabotage de la part des anti SVOD. A tel point que chez Netflix aussi on se pose la question, alors que tous les essais s’étaient déroulés sans accroc jusque tard dans la nuit.

On va bientôt commencer à se dire que les coulisses (plus ou moins fantaisistes) de toute cette histoire méritent d’être racontées à l’écran… mais au cinéma ou sur Internet ?

Retrouvez aussi tous nos articles du Festival de Cannes 2017.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.