Le chanteur et guitariste américain Chris Cornell est décédé subitement mercredi. Comme un signe funeste, la dernière chanson du leader de Soundgarden parlait de mourir en paix.

Comme si la mort de Chris Cornell n'était pas assez inattendue et traumatisante, il s'avère que son dernier concert s'est terminé par une chanson sur la mort.

VOIR AUSSI : Si t’es pas bassiste de KoЯn à 12 ans, t’as raté ta vie

Pour terminer en beauté son show à Détroit le 17 mai, Soundgarden a joué "Slaves and Bulldozers", une chanson originale mêlée à "In My Time of Dying" de Led Zeppelin. D'après le magazine britannique NME, il s'agit d'une tradition du groupe, mais la mort de Chris Cornell jette une autre lumière, moins réjouissante, sur ce moment.

La chanson de Led Zeppelin s'adresse à Jésus et aux saints Pierre et Gabriel, dans un flot de paroles extrêmement sombres :

"In my time of dying, want nobody to mourn

All I want for you to do is take my body home

Well, well, well, so I can die easy"

("Au moment de ma mort, je ne veux personne en deuil

Je veux seulement que vous rameniez mon corps à la maison

Bien, bien, bien, pour que je puisse mourir tranquille")

Le départ d'un monument du rock américain

Chris Cornell est mort soudainement, à 52 ans. Le chanteur et guitariste américain avait, en plus d'une courte carrière en solo, fait partie de plusieurs groupes. Soundgarden d'abord, avec lequel il a gagné deux Grammy Awards en 1994 pour l'album "Superunknow" et la chanson "Black Hole Sun", qui propulse le groupe vers la célébrité.

Séparé en 1997, le groupe s'était reformé en 2010. Entre temps Chris Cornell avait fait partie du groupe Audioslave, collaboré avec Alice Cooper et créé le thème du film "Casino Royale", qui restera l'une de ses œuvres les plus connues.

– Retrouvez l'article de Proma Khosla sur Mashable.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.