Oubliez Teddy Riner et Usain Bolt : les prochaines stars du monde du sport sont les e-sportifs. Intégré comme sport médaillé aux Jeux asiatiques de 2022, l'e-sport fait tranquillement son bonhomme de chemin vers les Jeux olympiques.

Année après année, compétition après compétition, l'e-sport se fait doucement une place au milieu des "vrais" sports, ceux qui impliquent parfois une épée mais jamais "League of Legends".

VOIR AUSSI : Les gamers chinois n'auront plus jamais envie de quitter ces nouveaux cyber-cafés de luxe

Le Conseil olympique d'Asie (COA) a annoncé le 17 avril que l'e-sport sera l'un des sports officiels aux Jeux asiatiques, qui se tiendront en Chine en 2022. Cette promotion au statut de sport médaillé a été rendue possible par un partenariat avec Alisports, la division sportive du géant du e-commerce Alibaba.

Les e-sports seront aussi présents aux Jeux asiatiques de 2018 en Indonésie, mais simplement en guise de démonstration (pas de médaille à la clé), ainsi qu'aux Jeux asiatiques d'arts martiaux en intérieur, en septembre prochain. Les jeux vidéo présents lors des Jeux de 2018 et 2022 n'ont pas encore été annoncés, mais les Jeux asiatiques d'arts martiaux présenteront "Fifa 2017", des MOBA (arènes de bataille en ligne multijoueurs) comme "League of Legends" ou "Dota 2", et des jeux de stratégie en temps réel ("StarCraft" ou "Civilization").

Un pas vers les Jeux olympiques

Les Jeux asiatiques sont la version asiatique donc des Jeux olympiques, et sont officiellement reconnus par le Comité international olympique (CIO). Ils ont lieu tous les 4 ans et rassemblent les meilleurs athlètes de 45 pays du continent asiatique. En 2022, l'e-sport fera pour la première fois partie des sports médaillés dans une compétition olympique.

esport-chine-competition-jeux-video.jpg
Compétition d'e-sport dans un centre commercial chinois.
Photo by Zhang Peng/LightRocket via Getty Images

Bientôt reconnu par le CIO ?

La reconnaissance comme sport médaillé aux Jeux asiatiques de 2022 représente une chance énorme pour l'e-sport et l'opportunité d'arriver un jour aux Jeux olympiques. En dehors des Jeux olympiques d'été et d'hiver, les Jeux asiatiques sont l'un des plus grands événements olympiques du monde. Le COA est l'une des cinq organisations reconnues par le CIO, qui décide de tout en matière olympique. Cinq personnes le composent, chacune issue d'une organisation olympique différente : ce sont les vice-présidents du comité. L'un d'eux, le Chinois Yu Zaiqin, est aussi le vice-président du COA.

Si le conseil olympique d'Asie est prêt à donner sa chance à l'e-sport, le CIO pourrait alors faire de même – surtout si une même personne présente dans les deux comités défend cette idée.

Pour devenir un sport olympique, l'e-sport doit posséder un corps gouvernant international. C'est pourquoi il existe une Fédération internationale d'e-sport (IeSF). Si la candidature de l'IeSF pour faire reconnaître l'e-sport comme un sport par le CIO est acceptée, alors la voie sera dégagée pour les Jeux olympiques. Croisons les doigts.

– Adapté par Charlotte Viguié. Retrouvez la version originale sur Mashable.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.