Le slogan du groupe EXP Edition ? "Born in NY, made in Seoul" (Né à New-York, pensé à Séoul").

Composé de quatre éphèbes fragiles et sensibles ayant l'air tout droit sortis d'un shooting photo pour Abercrombie & Fitch, cette nouvelle formation musicale que personne n'attendait revendique l'absence de Coréens. En plus d'avoir un nom pourri, le groupe EXP Edition a une déprimante façon de se vendre : "Né à New York, mais pensé à Séoul".

VOIR AUSSI :  Le nouveau boys band qui fait craquer les filles en Chine est un groupe de filles au look androgyne

Koki Tomlinson, 22 ans, d'origine allemande et japonaise, Frankie DaPonte, 24 ans, d'origine portugaise, Hunter Kohl, 26 ans, natif de New-York et Šime Košta, 24, d'origine croate, ont mis en ligne leur clip "Feel Like This", ce lundi 17 avril.

Les réactions déçues n'ont pas tardé. Il faut dire que contrairement aux autres (vrais) groupes de K-pop, la mélodie et l'esthétique mise en avant ne sont pas aussi rigoureusement travaillées. En Corée du Sud, les boys band de K-pop sont généralement le fruit d'écoles de musique très disciplinées où les jeunes chanteurs s'entraînent pendant au moins une décennie avant de monter sur scène. Pas grand chose à voir avec cette brochette de rigolos, en somme.

1.png
이엑스피 에디션/FACEBOOK

Bon, calmons-nous. En fait, les EXP Edition sont un projet d'étude imaginé par Bora Kim, une étudiante de Columbia. Son idée était de documenter la formation d'un groupe de K-pop, afin d'explorer de près l'univers du genre musical et sa base de fans. Grâce à une collecte de 30 000 dollars sur Kickstarter, elle a pu mener à bien son idée.

2.png
이엑스피 에디션/FACEBOOK

Ouf. Tout ceci n'est donc qu'un projet expérimental.

– Retrouvez l'article original sur Mashable.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.