Comme le veut la tradition, Pierre Lescure et Thierry Frémaux ont dévoilé la sélection officielle du festival de Cannes 2017 lors d’une conférence de presse. Au menu de cette 70e édition : la nouveauté Netflix et (encore et toujours) Michael Haneke.

Cette année, le comité de sélection du festival de Cannes a visionné près de 2 000 longs-métrages – 1 930 pour être exact – pour n’en retenir qu’une cinquantaine à travers les différentes catégories de la sélection officielle.

Voilà en trois points clés ce qu’on retient de cette sélection officielle 2017 :

Netflix entre dans le game

Grande première pour Netflix à Cannes qui fait son entrée dans la sélection officielle. C’est le film "Okja" de Bong Joon-Ho qui concourra en compétition. Un long-métrage d’aventure américo-sud-coréen produit par Netflix notamment porté par les acteurs Tilda Swinton et Jake Gyllenhaal. Interrogé sur l’entrée des plateformes de SVOD dans le paysage cannois, Thierry Frémeaux assure que le festival de Cannes "est un laboratoire qui observe aussi les nouveaux opérateurs". Et si aucune production Netflix n’est encore jamais arrivée au cinéma en France, Thierry Frémeaux confie qu’"un distributeur essaie de faire sortir 'Okja' en salles". Le film "The Meyerowitz Stories" de Noah Baumbach, acquis mais non produit par Netflix, est aussi en compétition.

VOIR AUSSI : Netflix et Amazon font une razzia au festival du film de Sundance 2017

Les people sur les marches

Entre George Clooney et Julia Roberts, Marion Cotillard et Léa Seydoux ou encore Blake Lively et Mads Mikkelsen, le tapis rouge avait vu défiler, en 2016, toutes les plus grandes stars internationales. Alors cette année, qui sont ceux qui déclencheront des scènes d’hystérie sur la Croisette ? Côté Français, Marion Cotillard, Mathieu Amalric et Charlotte Gainsbourg présenteront "Les fantômes d’Ismaël" d’Arnaud Desplechin en ouverture, Adèle Haenel sera là pour "120 battements de cœur", Bérénice Béjo et Louis Garrel pour "Le Redoutable" de Michel Hazanavicius, Agnès Varda et JR pour "Visages, villages" hors compétition et aussi Vincent Lindon et Izia Higelin pour "Rodin" de Jacques Doillon.

Quant aux stars internationales, les marches verront défiler Nicole Kidman à plusieurs reprises, Robert Pattinson, Kirsten Dunst et Elle Fanning pour "Les Proies" de Sofia Coppola, Diane Kruger pour "In the fade" de Fatih Akin et aussi Dustin Hoffman, Adam Sandler, Kristen Stewart pour son court-métrage "Come swim",Ben Stiller et Emma Thompson pour "The Meyerowitz Stories"  de Noah Baumbach.

Une petite place pour la VR

La réalité virtuelle continue de se faire une place au festival de Cannes. Après avoir vu son pavillon s’agrandir largement l’année dernière, la réalité virtuelle aura droit à une installation exceptionnelle sur la Croisette où sera diffusé en séance spéciale le film "Carne y arena" de 7 minutes, en VR donc, d’Alejandro González Iñárritu ("The Revenant", "Babel"). Bon, Thierry Frémeaux n’est visiblement pas encore très familier de ce format qu’il décrit comme "très technique : il faut des casques pour les yeux et pour les oreilles". Il va falloir encore attendre un peu avant de voir la VR en compétition à Cannes, alors que les Oscars ont ouvert la voie en 2017.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.