Ce mois de mars s'annonce intense pour l'industrie du jeu vidéo. En plus de la Nintendo Switch, de nombreux gros jeux vont atterrir sur nos étagères. On fait le point sur les sorties à venir.

Peut-on dire que les quelques jeux vidéo sortis depuis début 2017 ont déjà ringardisé tous ceux de 2016 ? La réponse est oui. Depuis le début de l'année, l'industrie vidéoludique gâte les joueurs avec des titres dont la qualité est indéniable. Entre "Resident Evil VII" où l'horreur a repris le dessus sur l'action, le masochiste "Nioh", les brutes de "For Honor" ou encore la claque visuelle "Horizon : Zero Dawn", on ne sait plus vraiment où donner de la tête.

VOIR AUSSI : Le projet Titanic VR nous permettra de visiter le mythique navire avant et après son naufrage

Et si l'on vous disait que le mois de mars s'apprête peut-être à achever le peu de vie sociale qu'il vous reste ? Impossible, vous pensez ? Pourtant, c'est bel et bien ce qu'il va se passer et ça commence dès aujourd'hui.

Nintendo Switch (3 mars)

Pour Nintendo, la Wii U fut un terrible échec. La Switch aura la lourde tâche de laver l'affront. À la fois console portable et de salon, le nouveau bébé de la firme au plombier se distingue de la Xbox One et de la PS4. Loin des ambitions graphiques de ses deux concurrentes, la Switch insiste sur son caractère hybride. Pouvoir s'éclater sur le même jeu que l'on soit devant sa télévision ou bloqué dans le métro, quoi de plus joussif. Même si le concept est alléchant, il reste encore à peaufiner de nombreux détails. Pour le moment, le line-up de la console est bien maigrichon : seulement 12 titres à se mettre sous la dent. Heureusement que l'un d'entre eux est dores et déjà culte.

The Legend of Zelda : Breath of the Wild (3 mars) 

C'est le blockbuster de la Switch. Avec ce nouveau "Zelda", Nintendo n'avait pas le droit à l'erreur, encore une fois. Les précédents titres de la saga, bien que très bons pour la plupart, n'étaient pas arrivés au niveau atteint par "Ocarina of Time" qui est considéré par beauoup comme le meilleur "Zelda". "Breath of the Wild" nous place au commande d'un Link perdu dans les vastes plaines d'Hyrule. L'endroit est dévasté et on ignore ce qu'il s'est passé. En revanche, on sait que l'on peut y faire absolument tout ce que l'on veut. Partir en expédition dans des donjons, dompter un nouveau cheval ou crafter de nouveaux équipements, tout cela est possible. Ce sentiment de liberté s'ajoute à une trame scénaristique dont la non-linéarité est remarquable. Bref, on est face au jeu d'aventure ultime. Nos confrères de jeuxvideo.com ont tellement adoré qu'ils lui ont attribué la note rare de 20 sur 20. Voilà ce que l'on appelle un must-have.

– Disponible sur Switch et Wii U.

Snipperclips (3 mars) 

Présenté début janvier, "Snipperclips" est un de ces titres dont on n'attend pas grand chose mais qui finissent pourtant par nous surprendre. Dans un univers coloré tout en dessins et en collages, ce petit jeu de puzzle place les joueurs dans la peau de deux personnages en papier. Le but est de résoudre des énigmes qui se basent sur l'assemblage de formes et la découpe de feuilles. C'est drôle, parfois chaotique, mais plutôt amusant. Le parfait complément à "Zelda".

– Disponible sur Switch.

Ghost Recon : Wildlands (7 mars)

Après "The Division" et "Watch Dogs 2", Ubisoft poursuit sa stratégie du monde ouvert avec le nouveau "Ghost Recon." Baptisé "Wildlands", le jeu prend place dans une Bolivie fictive où un méchant bonhomme fait régner la terreur. Notre mission, si on l'accepte, est de lui botter les fesses. Les différentes bandes-annonces du titre ont permis d'attester de la liberté d'action offerte par le jeu. Pour accomplir les objectifs, on pourra se la jouer comme John Rambo ou privilégier une approche plus subtile. L'engouement autour de "Wildlands" est fort et sa bêta, disponible ces dernières semaines, l'a confirmé : 6,8 millions de joueurs y ont participé. C'est un record dans l'histoire d'Ubisoft. En revanche, le ministre de l'Intérieur Carlos Romero a déploré une image caricaturale du pays, estimant que le jeu réduit la Bolivie à un pays aux mains des narcotrafiquants.

– Disponible sur PC, Playstation 4 et Xbox One.

NieR : Automata (10 mars)

"NieR : Automata" est la suite d'un action-RPG sorti il y a de cela 7 ans qui avait marqué les quelques personnes qui s'y étaient essayées. L'histoire se déroule en 11 945 après Jésus-Christ et l'humanité a été chassée de la Terre par une race alien armée de robots surpuissants. Au contrôle d'une héröine au look plutôt bad-ass, le joueur est chargé de libérer ce monde post-apocalyptique des androïdes qui y règnent. "NieR" est un titre nerveux dont le gameplay rappelle furieusement celui d'un autre beat them all acclamé par la critique, "Bayonetta". Si vous avez aimé ce jeu, "NieR" devrait vous plaire.  

- Disponible sur PC et plus tard dans l'année sur PC. 

Star Trek : Bridge Crew (14 mars) 

Les développeurs misent de plus en plus sur la VR, à commencer par Ubisoft. Le studio va lancer "Star Trek : Bridge Crew", un jeu où nous sommes le commandant d'un vaiseau issu de l'univers de science-fiction. Des missions axées sur les combats spatiaux et sur l'exploration sont au programme de ce titre dont nous ne savons pas grand chose pour le moment, si ce n'est qu'il proposera également un mode multijoueur.

- Disponible avec le Playstation VR, l'Oculus Rift et le HTC VIve. 

Mass Effect Andromeda (23 mars) 

Dire que ce jeu est attendu est un doux euphémisme. "Mass Effect Andromeda" est le nouvel épisode d'une saga propulsé au rang de mythe par ses adeptes. "Andromeda" racontera l'histoire d'un jeune militaire en charge de trouver une nouvelle planète habitatble pour les humains. Propulsée dans une galaxie dont on ignore tout, l'exploration sera au centre du jeu. BioWare, le studio derrière les "Mass Effect", prétend avoir redoublé d'efforts pour offrir aux joueurs une narration riche et des relations intenses entre les personnages. Bref, cet "Andromeda" nous excite grandement. Et ce n'est pas parce qu'il s'agit d'un "pornosoft spatial".

- Disponible sur Playstation 4, Xbox One et PC. 

– Retrouvez l'article d'Adam Rosenberg sur Mashable.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire. ​