Après quatre longues heures d'une cérémonie parfaitement calibrée, c'est une véritable scène de chaos qui a clôturé cette 89e cérémonie des Oscars : d'abord attribué à "La La Land", l'Oscar du meilleur film a finalement été remis à "Moonlight". Ouch.

Steve Harvey, le présentateur de Miss Univers, a dû se sentir moins seul.

VOIR AUSSI : Palmarès des Oscars 2017 : "Moonlight" sacré meilleur film au terme d'un, hum, sérieux bordel

Au terme d’une cérémonie de quatre heures, l’Oscar du meilleur film, prix le plus attendu de la soirée, a d’abord été attribué à "La La Land" de Damien Chazelle, avant d’être finalement décerné à "Moonlight" de Barry Jenkins. Mais qu’a-t-il bien pu se passer pour en arriver là, alors qu’un tel événement est réglé comme du papier à musique ? On revient sur le déroulé de ce drame hollywoodien.

Confusion, euphorie, confusion

Enfin, le moment de décerner l'Oscar du Meilleur Film est arrivé, rendant imminente, pour les uns, la perspective de boire du champagne, pour les autres, celle d'aller enfin se coucher. Warren Beatty, escorté de Faye Dunaway pour remettre l’ultime prix, marque un long silence avant de prononcer les trois petits mots qu’il vient de libérer de l’enveloppe. Un silence qui dure si longtemps que Faye Dunaway, impatiente, lâche le verdict à sa place : "La La Land".

L’instant d’après, c’est évidemment l’euphorie. Jordan Horowitz, le producteur du film, suivi d’une grande partie de son équipe, monte gaiement sur scène pour un dernier – sans doute le plus émouvant – discours de remerciement. Alors que l’un de ses collègues, solennel, est déjà au micro, Jordan Horowitz l’interrompt : "Il y a une erreur. C’est 'Moolight' qui a gagné le Meilleur Film. Ce n’est pas une blague."

Forcément à cet instant, la confusion est totale, autant sur la scène que dans le public. Jimmy Kimmel, le présentateur de la cérémonie, arrive à la rescousse et confirme l’énorme erreur à coup de plaisanterie : "Warren, qu’as-tu fait ?!", hurle-t-il. L’acteur revient finalement sur scène pour s’expliquer.

Une erreur d’enveloppe

Toute cette affaire ne tient qu'à une malheureuse erreur d’enveloppe, dont il existe à chaque fois deux copies identiques. Si Warren Betty a mis du temps à prononcer le nom du gagnant, c’est parce qu’on lui a justement donné, avant son entrée en scène, celle qui contenait le nom de la meilleure actrice, prix remis quelques minutes plus tôt, et non celle du meilleur film. "Je vais vous expliquer ce qu’il s’est passé", lance Warren Betty. "J’ai ouvert l’enveloppe et j’ai lu 'Emma Stone, La La Land'. C’est pour ça que je vous ai jeté un si long regard à Faye et vous. Je n’essayais pas d’être drôle. C’est 'Moonlight', le Meilleur Film."

On imagine à ce moment-là l’ascenseur émotionnel que vit Barry Jenkins, le réalisateur de "Moonlight". "Très clairement, même dans mes rêves, ça n’aurait pas pu être vrai. Mais au diable mes rêves !", déclare-t-il, très ému, au micro.

Et comme si toute cette situation n’avait pas été assez gênante, la gaffe s’est repétée sur Twitter et dans les médias, qui ont dû corriger le tir à coup de notifications push rectificatives... Forcément, vous imaginez la suite. Oh, Internet... 

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.