Le film "Rogue One : A Star Wars story" a déjà rassemblé 155 millions de dollars au box-office américain et près de 300 millions dans le monde entier. Un bon démarrage qui laisse à penser que ce premier spin-off de "Star Wars" ne sera pas le dernier.

Avec 155 millions de dollars encaissés, "Rogue One" signe le troisième meilleur démarrage de 2016 au box-office américain, derrière "Captain America : Civil War" (179 millions) et "Batman v Superman : L'aube de la justice" (166 millions). C’est aussi le 12ème meilleur départ de tous les temps, coincé en sandwich entre "Hunger Games : L'embrasement" sorti en 2013, et le premier "The Hunger Games" de 2012.

VOIR AUSSI : L'alt-right appelle au boycott du spin-off "Star Wars: Rogue One", un film soi-disant "anti-Trump"

Si ce démarrage en salles n’est pas non plus spectaculaire, il donne tout de même raison aux plans de Disney d’annualiser les sorties de la franchise Star Wars, en incluant des "stories" parallèles aux aventures du héros central de la saga Luke Skywalker.

Avec ses nouveaux personnages encore inconnus, son rôle principal féminin confié à Felicity Jones et sa réalisation signée Gareth Edwards, on peut confirmer que la mission Rogue One a été un succès.

felicty.jpg
Felicity Jones alias Jyn Erso, héroïne du spin-off "Rogue One: A Star Wars story".
Lucasfilm Ltd. All Rights Reserved.

Dans le monde entier, "Rogue One" aurait engrangé 290,5 millions de dollars en trois jours, d’après les estimations des studios Disney divulguées à Mashable dimanche.

En France, le dernier Star Wars a réalisé mercredi le huitième démarrage de l’année au box-office avec un peu plus de 271 000 spectacteurs. "Camping 3", "Vaiana" ou encore "Deadpool" et "Suicide Squad" avaient réussi à faire mieux.

L’année dernière à la même période, le film "Star Wars, le réveil de la Force" avait fait deux fois mieux en France. Mais bien-sûr, Rogue One n’avait aucune chance de faire aussi bien que "Le réveil de la Force", et d’ailleurs personne ne l’espérait. Aux États-Unis, le précédent épisode de "Star Wars" avait signé le meilleur démarrage de l’histoire du cinéma avec 250 millions de dollars.

Reste à voir comment Rogue One va poursuivre sa route en salles en 2017. Pour rappel, le "Deadpool" de Ryan Reynolds avait réussi à engranger 363 millions de dollars en 18 semaines d’exploitation, quand le film d’animation de Disney "Le Monde de Dory" était resté pendant 25 semaines à l’affiche aux États-Unis, récoltant près de 490 millions de dollars de bénéfices.

– Adapté par Louise Wessbecher. Retrouvez la version originale sur Mashable.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.