"Pokémon Soleil" et "Pokémon Lune" ont débarqué en France le 23 novembre dernier, inaugurant ainsi la 7e génération de la franchise de Nintendo. Et qui dit nouvelle génération, dit nouvelles créatures. Petite sélection des plus marquantes.

Vingt ans après sa création, la recette Pokémon n'a toujours pas changé. Dans les versions Soleil et Lune sorties le 23 novembre dernier sur Nintendo 3DS, on incarne encore et toujours un enfant d'une dizaine d'années qui part à l'aventure pour devenir l'un des meilleurs dresseurs Pokémon et capturer un maximum de petits monstres.

VOIR AUSSI : On peut enfin attraper Métamorph dans "Pokémon Go"

Ces deux nouveaux jeux constituent le début de la 7e génération de Pokémon. Comprendre que pour la 7e fois, Games Freak, le développeur du jeu, a rajouté de nouvelles créatures à un Pokédex déjà chargé : elles sont au nombre de 79 à faire leur entrée dans le désormais vaste monde des Pokémons, portant sa population totale à 801 spécimens distincts. Attrapez-les tous, qu'il disait.

Et pour compliquer encore la tâche, ces nouvelles versions introduisent également le concept de "formes d'Alola". Cette expression, inspirée de l'archipel où se déroule l'action des deux nouveaux jeux, désigne de nouvelles apparences d'espèces déjà connues. L'histoire veut que certains Pokémons issus de nos bonnes vieilles versions bleu, rouge et jaune (et qu'on retrouvait dans l'appli mobile de tous les records "Pokémon Go") aient ainsi muté au contact du climat de la région et acquis de nouveaux visages.

Parmi tous ces petits nouveaux, forcément, il faut s'attendre à de la diversité : il y en a des mignons (ou kawaï, comme on dit au Japon), d'autres qui ont défitivement la classe, quand certains sont carrément creepy. Afin de donner l'envie de jouer à ceux qui aurait lâché l'affaire depuis leur dernière Game Boy Color, ou à ceux qui se seraient lassés de l'univers après la folie Pokémon Go, on vous a concocté une petite sélection de nos nouvelles créatures favorites.

On préfère prévenir, celle-ci est totalement subjective et exclut sciemment les Pokémons de départ qui, forcément, tiendront une place spéciale dans vos cœurs (Team Flamiaou !). En sont aussi absents les légendaires et les ultra-chimères, qui ne boxent pas vraiment dans la même catégorie.

À noter que cette sélection comprend quelques spoilers mineurs.

Le plus cute : Rocabot

rocabot.png
C'est qui le bon Rocabot à son papa ?
The Pokémon Company

Rocabot remporte largement la palme du Pokémon le plus mignon de la 7e génération. Cet adorable petit chiot de type Roche a l'air nous supplier en permanence de l'adopter, ce qu'on ne se refuse évidemment pas à faire lorsqu'on le croise pour la première fois. Malheureusement pour lui, il est aussi le Pokémon le plus commun de la seconde île du jeu. Je l'ai donc allègrement mis et remis KO pour entraîner mon équipe... et j'en fais encore des cauchemars la nuit.

Le plus perturbant : Chelours

chelours.png
Heureusement que Pokémon, c'est n'est pas pour les enfants hein ?
The Pokemon Companyé

Selon moi, Chelours porte très bien son nom. Je lui trouve d'ailleurs une ressemblance avec Pedobear, le mème Internet ennemi des enfants. Je ne suis évidemment pas le seul à y avoir pensé, les trublions du forum JeuxVidéo.com lui ayant même consacré un topic. Anecdote drôle : les rédacteurs du blog spécialisé Pokémon Trash ont raconté ne pas avoir réussi à le renommer "Pedobear" dans le jeu. Apparemment, les développeurs avaient prévu le coup...

Si son probable casier judiciaire ne vous dérange pas, Chelours s'avère toutefois être un Pokémon de type Combat très efficace, étant capable d'apprendre des attaques très puissantes comme "Surpuissance". De quoi lui assurer une place dans votre dream team.

Le plus raccord avec l'actu : Manglouton

manglouton.png
Manglouton risque de payer pour l'élection de Trump.
The Pokémon Company

L'élection de Donald Trump vous a secoué ? Là encore, Nintendo avait tout prévu et vous offre l'occasion de vous venger : Manglouton, l'un des premiers Pokémons que vous rencontrerez dans les hautes herbes d'Alola, partage une étrange ressemblance avec le président américain élu. Et comme le rongeur tient plus du vulgaire Rattata que de l'élite de votre équipe, vous pourrez allègrement vous défouler plutôt que le capturer.

Le plus spectaculaire : Ekaïser

ekaiser.png
Kayser of Dragons.
The Pokémon Company

C'est une tradition immémorielle : chaque génération de Pokémon a son dragon (les plus nostalgiques d'entre nous se souviendront avec émotion du Minidraco patiemment élevé pour le faire évoluer en Dracolosse). Dans la 7e génération, c'est un petit Bébécaille qu'il vous faudra attraper pour vous la jouer dresseur de dragons. Il finira par se transformer en Ekaïser, l'Empereur des dragons. Rien que pour ce titre, il mérite d'être dans cette liste.

Le plus creepy : Mimiqui

mimiqui.png
Ce Pokémon se déguise en Pikachu pour être aimé.
The Pokémon Company

Si l'on en croit le site officiel Pokémon, Mimiqui a une histoire très, très triste : la pauvre créature fait peur aux habitants d'Alola qui craignent d'être maudits si leur regard tombe sur sa véritable silhouette dissimulée sous sa toile. En se déguisant en l'ultra populaire Pikachu, Mimiqui espère ainsi "pallier la solitude qui lui pèse et se faire davantage d'amis humains". Voilà de quoi rester fidèle à une tradition instaurée par Pokémon : chaque génération a son lot de détails sombres et déprimants, auxquels le site Slate.fr a d'ailleurs consacré un article cette semaine.

Étrangement, dans l'épisode de l'anime où on le recontre, ce Pokémon de type Spectre est moins dépeint comme une âme solitaire et mélancolique que comme un horrible psychopathe terrorisant Miaouss et haïssant de tout son être le Pikachu de Sasha. Il n'en fallait pas plus pour qu'Internet lui attribue le titre de "Pokémon le plus terrifiant de sa génération".

Le plus traumatisant : Croquine

croquine.png
Vade Retro Radis !
The Pokémon Company

Voici Croquine, Pokémon légume (ou fruit ?). Je vais être honnête : s'il y a bien un truc qui me terrorisait petit et avec lesquels je dois avouer avoir encore du mal aujourd'hui, ce sont bien les légumes, et particulièrement les radis. Qui plus est, Croquine est nulle. Il faudra attendre qu'elle se transforme en Candine (qui ressemble à un oignon, si on me demande mon avis) puis en Sucreine pour commencer à valoir quelque chose.

croquine_1.png
Malgré tout, on ne peut nier que Sucreine porte bien les cuissardes.
The Pokémon Company

Le plus BEAU : Goupix d'Alola

goupix.png
<3
The Pokemon Company

Si Goupix était déjà considéré comme l'un des Pokémons les plus adorables de son temps temps, son nouveau look le fait encore monter d'un cran dans l'échelle de la mignonnerie. Le Pokémon Feu a désormais un pelage blanc immaculé et récupère un type Glace. Seul bémol : soyez sûrs de jouer sur "Pokémon Soleil" si vous voulez le capturer, sinon, il faudra vous rabattre sur les échanges ou vous contentez d'un Sabelette d'Alola.

Le plus doux : Dodoala

dodoala.png
Est-ce qu'on peut avoir un à la maison ?
The Pokémon Company

C'est un koala qui dort accroché à son petit tronc. Dois-je vraiment argumenter ?

Le plus swag : le Raichu d'Alola

raichu_dalola.png
Ne vous fiez pas à son air gentil, ce Pokémon est capable d'anéantir votre équipe à grands coups de Psycho.
The Pokémon Company

Imaginez un mash-up entre Pokémon et Marvel dans lequel Raichu se la jouerait Surfeur d'argent. Car oui, dans la 7e génération, l'évolution de Pikachu gagne un type Psy et se sert de sa queue électrique comme d'une planche de surf. Le cool à l'état pur.

Et figurez-vous que monsieur fait désormais très mal. Son arrivée dans l'équipe de Tili, le rival de ces nouveaux jeux, m'a d'ailleurs valu une sévère déculottée : le salopiaud a détruit l'intégralité de mon équipe à lui tout seul. Bref, si vous cherchez un bon Pokémon électrique à ajouter à votre équipe, vous ferez là un choix de qualité.

Le plus populaire : Togedemaru

togedemaru.png
Vous aussi vous avez envie de lui caresser le museau ?
The Pokémon Company

Pour ce dernier spécimen de la sélection, j'ai fait appel à l'intelligence collective. Moi qui trouvais qu'il y avait déjà suffisamment de Pokémons mignons dans ma liste... Bref, mes collègues ont tous craqués sur Togedemaru, le Pokémon Roulenboule. J'ai donc dû me plier à la loi de la démocratie. Mais je dois avouer qu'il a vraiment une bonne tête.

Et "Pokémon Go" alors ? Quand l'application aura-t-elle droit à des nouvelles créatures ?

La réponse risque d'être décevante : il est impossible de le savoir pour le moment. Seul certitude, la deuxième génération de Pokémon, celle introduite par "Pokémon Or" et "Pokémon Argent" en 1999, est déjà implantée dans le code source. Nous le savons grâce à un data-miner qui a fouillé dans les bas-fonds de l'application, comme le relate JeuxVidéo.com.

Pour la date de déploiement, comme on vous le disait, c'est une autre paire de manches. Une rumeur surgie de Reddit évoque la date du 7 décembre : un utilisateur qui prétend être un employé de Starbucks affirme avoir reçu de sa direction, capture à l'appui, un mail prévenant les employés de l'imminence d'un évènement organisé en partenariat avec Niantic, les créateurs de "Pokémon Go". Pour l'arrivée des petits nouveaux ?

leak_pokemon_go.png
Reddit

Cependant, plusieurs éléments mettent en doute la crédibilité de l'histoire. D'une part, "Pokémon" est orthographiée "Pokeman" pas moins de trois fois dans ce supposé leak. D'autre part, le post et l'image ont été supprimés de Reddit depuis.

Je peux évidemment me tromper, mais la deuxième génération n'est selon moi pas prête d'arriver sur l'application en réalité augmentée. Vous pourrez toujours vous consoler en capturant Métamorph, qui vient d'intégrer le jeu. Après, si vous avez les mains trop gelées pour sortir à la chasse, je ne peux qu'insister : rien ne vaut un "Pokémon Soleil" et un chocolat chaud à déguster affalé dans le canapé...

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.