Lorsque les étoiles grossissent trop vite, elles finissent par s’étouffer et exploser brutalement. Cette théorie de la mort des étoiles ressemble étrangement à la vie de Kanye West aujourd’hui.

Lundi après-midi, Kanye West a été admis dans l'unité psychiatrique de l'hôpital de Los Angeles. Son entraîneur personnel aurait appelé les urgences alors que le rappeur "se comportait de façon erratique", rapporte TMZ. Dérapages en série, concerts annulés... Kanye West serait-il en train d'exploser en plein vol ? En astronomie, lorsque les étoiles grossissent trop vites, elles meurent.

Si l’explosion d’une étoile (star en anglais) n’est pas un phénomène rare, il est par contre difficile de le prévoir et donc d’y assister. En mars 2016, des scientifiques de la NASA avaient, pour la toute première fois, publié une vidéo de la mort d’une étoile après avoir retrouvé cette séquence dans les images filmées par le téléscope spatial Kepler entre 2009 et 2013.

VOIR AUSSI : Le télescope Gaïa cartographie un milliard d'étoiles de la Voie lactée

La vidéo de l'explosion de l’étoile KSN 2011d, à 1,2 milliard d’années-lumière de la Terre, filmée en 2011 par le téléscope Kepler :

NASA

Ce flash impressionnant, c’est l’effet visible d’une supernova – un ensemble de phénomènes conséquents à l’explosion d’une étoile. Mais alors comment les étoiles meurent-elles ?

Des étoiles immenses mais instables

Si une étoile brille, c’est parce-que s’opère en son cœur tout un tas de réactions de fusion nucléaire soumises à des conditions bien précises de température et de pression. Ces réactions chimiques permettent l’équilibre de l’étoile, entre force de gravitation et pression cinétique. Mais arrive un moment où certaines étoiles, à court d’hydrogène, s’emballent et commencent à s’étouffer.

Elles grossissent, grossissent jusqu’à évoluer en "supergéantes rouges", les poids lourds des étoiles. Immenses et sublimes. Mais instables, comme l’a découvert le physicien indien Subrahmanyan Chandrasekhar en 1930.

Pour continuer de briller, ces étoiles brûlent toujours plus de carburant… jusqu’à ne plus en avoir assez pour rester en vie. "Lorsqu’on observe des panaches de gaz qui s’en échappent, cela veut dire que l’étoile n’est plus en très bonne santé, c’est une sorte de bombe à retardement", explique l'astrophysicien français Jean-Pierre Luminet dans le documentaire "Du Big Bang au vivant".

Il poursuit : "Il va y avoir tout un flot de réactions nucléaires qui fabriquent successivement des éléments : le magnésium, le silicium, etc. Jusqu’au fer. Et là, il se passe une véritable catastrophe : le cœur de fer de l’étoile s’effondre sur lui-même en une fraction de seconde." Jusqu’à ce que les couches de gaz de l’étoile ultra concentrée "finissent par s’effondrer et explosent". C’est la supernova : la mort de l’étoile qui, à trop vouloir être la star des étoiles, finit par s’asphixier.

Kanye West aurait dû faire attention, lui qui rappait sur le morceau "Supernova" en 2009...

giphy.gif

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.