Deux Français lancent le site GuestMe qui propose de s'abonner pour accéder en illimité à des concerts et soirées à Paris. De quoi décomplexer l'envie d'aller découvrir des artistes et écouter de la musique live.

Scène classique du vendredi soir : on se dit "tiens j’irai bien au ciné ce soir" sans savoir pour voir quoi ni où. Alors on va sur Allociné ou ailleurs pour voir les films en salles, les horaires et on pioche celui qui nous tente. Pourquoi on n’aurait pas la même envie, et surtout la même facilité, à aller voir un concert ?

VOIR AUSSI : Le Tinder du cinéma arrive sur mobile, il s'appelle Popcorns

Guillaume Lalu et Julien Bornstein, créateurs du site GuestMe.live, comptent bien "décomplexer l’envie" d’aller en concert. À partir du 10 octobre, ils proposeront un abonnement mensuel de 33€ pour accéder en illimité à des concerts et des soirées. L’équivalent musical de notre abonnement ciné chez UGC ou sport chez Neoness. Le principe est simple : au moment de s’abonner, on se connecte à nos plateformes de streaming préférées (Soundcloud, Deezer, Spotify ou même Facebook) pour permettre à l’algorithme de GuestMe de nous faire des recommandations. "Notre but est de mettre en avant des artistes que les abonnés n’ont peu ou jamais écouté pour les pousser à la découverte", explique Julien Bornstein, développeur web et fondateur de Parisbouge.com.

"Une vraie logique de programmation"

Ensuite, tous les jours à 11h11 (faites un vœu), le site affiche les concerts et soirées du soir, du lendemain et du surlendemain qu’il suffit de glisser dans son panier à raison d’un par jour. Des événements choisis en fonction du profil de l’abonné, de ses goûts, de ses habitudes de sorties… "On a une vraie logique de programmation et de direction artistique", précise Guillaume Lalu, ancien responsable marketing digital chez Universal Music. L’objectif des deux créateurs n’est pas de remplir à tout prix les salles avec lesquelles ils travaillent, mais de proposer avec pertinence "le bon concert à la bonne personne".

Seul hic pour le moment : le catalogue se limite aux soirées "rock indé, électro" à Paris. Si on n’aura pas de noms d’artistes avant le lancement (ok, ils ont ri quand on a mentionné Beyoncé), les créateurs de GuestMe promettent "100 artistes, 50 concerts et soirées par mois et une quinzaine de salles partenaires" parmi lesquelles le Badaboum et le ZigZag. Mais la "coquille technologique est prête pour décliner à l’envi" les genres de musique et les villes dans le futur. Et le site guestme.live, lancé le 10 octobre 2016, devrait être avoir droit à une appli en 2017.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.